Actualités régionales

Modernité et traditionalisme : La Table du 2 à Nîmes s'adapte à son cadre historique

04 juin 2018 à 10h12 Par Florian Trillon
Crédit photo : Nîmes Tourisme

L'inauguration du Musée de la Romanité à Nîmes ce week-end a été un grand succès. La présence remarquée de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, ainsi que de l'ambassadeur de France délégué auprès de l'UNESCO, Laurent Stéfanini ajoutent de la plus-value à l'inauguration.

Au-delà de la perspective culturelle et historique, le musée se compose de deux espaces de restauration : un café ainsi qu'une « brasserie gastronomique ». C'est ainsi que son gérant, Frédéric Sanchez, le définit.


La carte est signée Franck Putelat, un chef doublement étoilé nous venant de Carcassonne. Pascal Schmitt sera au fourneau, il compte bien revisiter et respecter les classiques de la gastronomie française. De plus, un chef international viendra garnir l'effectif ainsi que la carte, d'un plat signature. Un moyen de se démarquer en proposant également de la cuisine internationale. Cette année, c'est le chef espagnol Kiko Moya qui est l'invité 2018 du restaurant.

 

Franck Putelat


Le rapport qualité-prix se veut respectable et adapté à tous comme nous le confirme Frédéric Sanchez :

Frédéric Sanchez


Un menu à 19,50 euros (entrée, plat, dessert) est proposé du lundi et samedi, le midi, destiné aux locaux, travailleurs ainsi qu'aux touristes pour manger dans un cadre exceptionnel à moindre coût. Un autre menu à 32 euros « Au fil de l'été » est plus élaboré, et sera destiné à un public qui prendra le temps de flâner sur la terrasse donnant sur les arènes de Nîmes.

La brasserie sera ouverte 7 jours sur 7, le midi ainsi que le soir. Vous n'aurez pas besoin d'un ticket au musée pour accéder à l'établissement.