Actualités sportives

Mondial 2018: compliqués les pronostics cette année!

12 juillet 2018 à 15h30 Par Laurent Aubry
Crédit photo : wilekit.fr

La coupe du monde se termine, et cette année, les pronostiqueurs ont galéré. Avec les éliminations prématurées de beaucoup de favoris. Les comparaisons avec les prévisions d'avant-Mondial sont souvent cruelles.

Les parieurs à côté de la plaque.

Exemple avec bwin. Avant la coupe du monde, c’est le Brésil qui avait la meilleure cote sur le site devant l’Allemagne. Les 2 équipes ont quitté la compétition depuis un moment déjà, comme l’Espagne et l’Argentine classées 4ème et 5ème. La France apparaissait en 3ème position, et les belges étaient 6èmes.

L'analyse des statisticiens est formelle.

Une équipe d’universitaires autrichiens a étudié la question avant le départ de ce Mondial en se basant sur les cotes de 26 sites de paris en ligne. Résultat : un trio de favoris composé de losers. Brésil, Allemagne et Espagne. La France arrivait en 4ème position.

Les banques aussi se sont plantées.

Goldman Sachs a également utilisé les statistiques pour conclure que le Brésil serait vainqueur de la coupe du monde devant la France. Le groupe bancaire suisse UBS a de son côté désigné l’Allemagne favorite pour remporter le titre.

Pour gagner, pas besoin de neurone.

En attendant la finale, on va faire confiance à Bobby le Blob. Les chercheurs du CNRS de Toulouse ont décidé de suivre ce Physarum Polycephalum. C'est un organisme vivant constitué d’une seule cellule, qui n’a pas de neurone, mais qui peut se déplacer, de 5 centimètres par heure. Et qui à l'image des animaux parieurs a misé sur la France en quart et en demi-finale.