Montpellier : Les motos exemptées de vignette Crit'Air

24 janvier 2024 à 11h05 par Corentin Aubry

La Fédération Française des Motards en Colère de l'Hérault (FFMC34) se satisfait de l'annulation de la vignette Crit'Air pour les deux-roues motorisés dans la métropole de Montpellier. Cette dérogation est valide depuis le 1er janvier.

ZFE Montpellier

Gain de cause pour la FFMC34

 

Une bonne nouvelle pour les motards Montpellierains et des alentours : la métropole de Montpellier a récemment répondu favorablement à la demande de la Fédération des Motards en Colère de l'Hérault concernant la réévaluation du dispositif applicable aux deux roues motorisées dans le cadre de la Zone à Faibles Émissions (ZFE).

Les Zones à Faibles Émissions, créées par la loi d'orientation des mobilités (LOM) de 2019, ont pour objectif de limiter ou interdire la circulation des véhicules les plus polluants dans les zones denses les plus polluées. 

" L’affichage d’une vignette Crit’air ne sera pas exigé pour les deux roues motorisées qui pourront circuler sans restriction dans la ZFE de Montpellier Méditerranée Métropole. Il appartiendra au conducteur de s’assurer des dispositions applicables dans les autres agglomérations " précise la métropole dans son communiqué.

Selon Joël Durand coordinateur de la FFMC34, la Métropole a tenu compte de leurs arguments, à savoir que les deux-roues polluent moins, restent moins longtemps dans les embouteillages et sont plus faciles à garer.

Joël Durand, Coordinateur de la FFMC34

Des dérogations également pour les automobilistes

 

La métropole de Montpellier a annoncé d'autres dérogations à destinations de nombreux automobilistes. En plus d’une meilleure prise en compte des Véhicules à Aménagement SPécifiques (VASP), à savoir les ambulances, les camping-cars, les caravanes, les remorques, les dépanneuses, les bennes à ordures, les food truck, les tracteurs et autre remorques agricoles...  deux évolutions importantes sont ainsi proposées :

  • L'instauration d’une dérogation pour les véhicules, sans distinction de vignette Crit’Air, ayant un besoin de circulation inférieur ou égal à 52 jours par année civile (examens et soins médicaux, rendez-vous administratifs, réparation de son véhicule, besoins d’accès ponctuel pour les professionnels, accès aux restaurants et commerces, à la culture ou aux manifestations sportives, touristes, …) ;
     
  • L'alignement du calendrier d’interdiction des vignettes crit’air des véhicules professionnels sur celui des véhicules particuliers (éviction des vignettes crit’air 4 à compter du 1er janvier 2024 et des vignettes crit’air 3 au 1er janvier 2025)