Actualités régionales

Dimanche, un RIC à Sète, Frontignan et une cinquantaine de villes françaises

24 mai 2019 à 11h30 Par Laurent Aubry
Une initiative locale pour promouvoir le référendum d'initiative citoyenne et préparer un autre vote à plus grande échelle le 17 novembre prochain, pour le premier anniversaire du mouvement des Gilets jaunes.

Le RIC, c'est l'une des grandes revendications des Gilets jaunes. Une demande enterrée par Emmanuel Macron qui propose le RIP, pour référendum d'initiative partagée. Mais, les Gilets jaunes du bassin de Thau ne lâchent rien. Et dimanche, en marge des élections européennes, ils installeront des bureaux de vote à ciel ouvert à Sète et Frontignan, à proximité des bureaux de vote officiels. Avec cette question: "pour ou contre la destitution d'Emmanuel Macron". Un RIC, mis en place en moins de 3 semaines, qui doit servir de répétition avant un autre référendum qu'ils souhaitent à l'échelle nationale sur l'inscription du RIC dans la constitution. L'idée des RIC-ains ou RIC-istes, c'est selon, est de l'organiser le 17 novembre, un an jour pour jour après le premier samedi de mobilisation des Gilets jaunes.