Actualités régionales

Sète : la série "Demain Nous Appartient" transforme-t-elle l'Île Singulière en Île Vulgaire ?

09 septembre 2019 à 14h50 Par Tom Hannane
Martin Bez (à droite), gérant de Dock Sud et deux personnes signant sa banderole.
Crédit photo : RTS

Martin Bez, le gérant de la galerie d'art Dock Sud ne fait pas partie des fidèles de la série "Demain Nous Appartient", diffusée tous les jours sur TF1.

"DNA, cela suffit !!!", le message est clair, le directeur de Dock Sud n'est pas un adepte de cette série tournée dans sa ville, Sète. Alors qu'on pourrait penser qu'une série ayant 3 à 4 millions de téléspectateurs quotidiens soit une vitrine avantageuse pour la ville de Sète, certains locaux ne partagent pas du tout ce ressenti.

L'ouverture du Spoon

 

Depuis quelques mois, l'un des décors phares de la série a été aménagé en boutique de produits dérivés "DNA", attirant foule de fidèles au détriment de ceux qui vivent et travaillent dans les alentours et qui se plaignent d'incivilités des touristes. 

La gêne engendrée par le Spoon, Martin Bez

Sète, toujours "l'Île Singulière" ?

Martin Bez s'inquiète de voir les particularités de la ville laisser place au tourisme et au commerce de masse. Pour lui, il est difficile de mettre la saga au même rang que Georges Brassens, Paul Valéry ou encore Pierre Soulages.

L’Île Vulgaire

Le mécontentement du gérant de Dock Sud semble être partagé, puisqu'à la sortie de sa galerie, nous pouvons voir quelques soutiens signer sa banderole.