Actualités régionales

Le Tour de France est de passage dans la région

20 juillet 2018 à 10h33 Par Léo Fichou
Crédit photo : Les leaders à l'arrivée en haut de l'Alpe d'Huez. - DR

Jusqu'à mardi, le peloton du Tour de France passe dans la région ce week-end. Au programme : trois étapes et une journée de repos.

Étape 13 : Bourg d'Oisans - Valence

Ce vendredi, les coureurs du Tour de France partiront de Bourg d'Oisans. Une étape ou l'arrivée, à Valence, devrait se faire au sprint. Mais hier, dans la montée de l'Alpe d'Huez, de nombreux sprinters ont été en difficultés.  Dylan Groenewegen, André Greipel et Fernando Gaviria ont abandonné. Peter Sagan est donc seul en tête du classement par points avec 339 points. Derrières lui, Alexander Kristoff (129 points) et en troisième position, un français, Arnaud Demare (106 points).

Pour le classement de la montagne, le leader, Julian Alaphilipe n'a pas trop de soucis à se faire. Seulement deux cols à gravir cette après-midi. En premier, la Côte de Brié, classée en troisième catégorie. Et puis, la Côte de Sainte-Eulalie-en-Royans, classée elle en quatrième catégorie.

 

 

Étape 14 : Saint-Paul-Trois-Châteaux - Mende

Trois cols et une arrivée en hauteur, à Mende samedi. Une étape longue de 188 kilomètres qui passera par le Massif central. Une traversée jamais simple qui sera suivie d'une exploration des Gorges de l'Ardèche et des Cévennes. Seuls les plus résistants pourront tirer leur épingle du jeu. Entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende, les plus explosifs du peloton, les puncheurs, devraient avoir le mot à dire.

Une étape vallonnée donc avec quelques cols, pas difficiles à première vue, mais qui rendent l'étape compliquée. Pour terminer en beauté, les coureurs devront grimper la Côte de la Croix Neuve, à Mende. Un col classé en deuxième catégorie avec une inclinaison moyenne de 10,2%.

 

 

Étape 15 : Millau - Carcassonne

181,5 kilomètres entre Millau et Carcassonne dimanche. Une étape vallonnée, là aussi, pour les baroudeurs. Une traversée de l'Aveyron, de l'Aude et du Tarn avec trois difficultées dans la journée : le col de Luzençon dès les premiers kilomètres. Ensuite, le col de Sié et puis, pour terminer, le Pic de Nore et sa pente moyenne à 6,3% sur plus de 12 kilomètres. Col classé en première catégorie sur lequel les échappés ou les coureurs du général essaieront de faire la différence. Les sprinteurs, eux, pourront se départager les points du sprint intermédiaire à Mazamet. Une étape qui s’annonce assez animée avant une journée de repos, bien méritée.

 

 

Étape 16 : Carcassonne - Bagnères-de-Luchon

Après une journée de repos bien méritée à Carcassonne, le peloton prendra la route mardi. Départ de Carcassonne pour une arrivée 218 kilomètres plus loin à Bagnères-de-Luchon, en Haute-Garonne. Trois départements et une province espagnole traversés dans la journée. Deux petits cols sur les 70 premiers kilomètres qui pourraient profiter à une échappée. Sur la fin d'étape, attention aux jambes. Ça va grimper ! Le Col de Portet d'Aspet (5,4 kilomètres à 7,1%), le Col de Menté (6,9 kilomètres à 8,1%) et le Col du Portillon (8,3 kilomètres à 7,1%).

 

 

Et mercredi ? Une étape de montagne entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan. Une étape courte mais intense. Seulement 65 kilomètres mais trois cols au programme, et pas n'importe lesquels :

  • La Montée de Peyragudes : 14,9 kilomètres de montée à 6,7% de moyenne.
  • Le Col de Val Louron-Azet : 7,4 kilomètres de montée à 8,3% de moyenne.
  • Le Col du Portet : 16 kilomètres de montée à 8,7% de moyenne.