9 MOIS DE PRISON AVEC SURSIS APRÈS LA NOYADE D’UN ENFANT

10 mai 2021 à 10h59 par Paul

cour
Le gérant pourrait se pourvoir en cassationCrédit photo : Illustration Pixabay

Épilogue peut-être presque 6 ans après le drame dans un camping d’Aigues-Mortes. En 2015, un jeune touriste italien est mort noyé après avoir été aspiré au fond de la piscine.Une condamnation pour homicide involontaire devant la Cour d’appel de Nîmes. Hier, le gérant de l’établissement gardois qui avait fait appel a de nouveau été condamné. 

Il écope de 9 mois de prison avec sursis et 25.000 euros d’amende. Une peine identique avait été prononcée en première instance, alors que son avocate réclamait la relaxe. 

Les parents sur place pour le délibéré

Ce jeudi, les parents sont venus d’Italie pour entendre le délibéré. En juin 2015, leur fils Giuseppe s’était trouvé maintenu au fond de la piscine du camping où il passait des vacances en famille. C’est une défaillance du système d’aspiration qui a provoqué la noyade. Par ailleurs, une série d’anomalies ont été pointées du doigt concernant la sécurité.

Ce dossier douloureux n’est peut-être pas refermé, le gérant pourrait se pourvoir en cassation.