Lamine Gharbi sur la vaccination obligatoire des soignants : "on ne peut pas prendre des risques pour les autres"

Invité de la matinale d'RTS ce matin, le président de la fédération de l'Hospitalisation privée Lamine Gharbi s'est exprimé sur la vaccination obligatoire de certaines professions, à l'image des soignants. Il explique comment il tente de convaincre les plus réticents à se faire vacciner, pour le bien de tous.

28 juillet 2021 à 11h42 par Loris

Lamine Gharbi, le président de la fédération de l'Hospitalisation privée.
Lamine Gharbi, le président de la fédération de l'Hospitalisation privée.
Crédit: DR

Le pass sanitaire a été validé par le Parlement, tout comme l'obligation vaccinale pour certains métiers, notamment les soignants. Si certains ont écouté l'appel du président de la République, d'autres, en revanche, n'ont toujours pas sauté le pas. Ils sont entre 30 et 40% à ne pas s'être fait vacciner encore. Invité de Bonjour le sud ce mercredi, Lamine Gharbi tente par tous les moyens de convaincre les plus réticents. Le président de la fédération de l'Hospitalisation privée souhaite à terme 100% de vaccinés, chez le personnel soignant. 

Les plus réticents sont les 30-50 ans

Pour justifier son action, Lamine Gharbi évoque le retour d'une pression hospitalière forte, avec des plages opératoires réduites et même parfois des services fermés. Il faut agir, avec pédagogie dans un premier temps, mais employer une manière un peu plus forte si le message ne passe pas. L'idée n'est pas de se mettre le personnel soignant à dos, mais plutôt de lui faire comprendre que le vaccin est la seule manière connue pour enfin sortir de cette situation qui empêche le monde de vivre depuis mars 2020.

Les hôpitaux sous tension
Le personnel est réticent
Objectif, 100% de vaccinés