Le gouvernement défend les langues régionales

Jean Castex puis Emmanuel Macron se sont positionnés en faveur de l'apprentissage des langues régionales.

27 mai 2021 à 9h42 par Loris

Emmanuel Macron, le Président
Emmanuel Macron, le Président
Crédit: Elysée

L'exécutif vole au secours des langues régionales. La récente loi Molac a été censurée en partie par le Conseil constitutionnel, notamment sur l'enseignement immersif dans les écoles. Mardi, Jean Castex est monté au créneau contre cette décision. Et hier c'est Emmanuel Macron qui est intervenu pour défendre la diversité linguistique.


Emmanuel Macron veut pérenniser la méthode immersive

Les Langues de France sont un trésor national pour le Président de la République qui, au passage, salue le travail effectué dans les écoles qui transmettent la langue par l'immersion, autrement-dit où les cours sont donnés en langue régionale. Il cite notamment les Calendretas occitanes. Qui scolarisent près de 4.000 enfants. 1.300 élèves apprennent par ailleurs le Catalan selon cette pédagogie. Emmanuel Macron demande au gouvernement et au Parlement de trouver les moyens de pérenniser la méthode immersive. Le Président et le Premier ministre censurent en quelque sorte Jean-Michel Blanquer et une partie des parlementaires de leurs majorité. Le recours contre la loi Molac déposé par une soixantaine de députés LREM avait été rédigé par le propre cabinet du ministre de l'Education. »

En attendant une manifestation pour la défense de l'enseignement du Catalan est organisée samedi après-midi à Perpignan sur la place de Catalogne.