Les ports du Grau-du-Roi, de Sète, d’Agde et de Port-la-Nouvelle bloqués samedi par les pêcheurs

À la veille d'importantes négociations européennes sur l’avenir du secteur de la pêche, les pêcheurs de la région ont bloqué samedi symboliquement les canaux et les ports de la région. En cause, la nouvelle réduction des quotas de pêche en méditerranée prévue pour 2022

13 décembre 2021 à 11h07 par Corentin Aubry

Grau-du-Roi

2000 emplois liés à la pêche en Occitanie


L’organisation des Producteurs du Sud, une structure qui regroupe un ensemble de pêcheurs afin d’organiser leur activité économique dans la région, ne veut pas de la prochaine réduction des quotas prévus pour l’année prochaine. « Ayant déjà subi une baisse de leur quota de 10 % en 2020 et de 7.5 % en 2021, les professionnels sont contre cette nouvelle mesure de réduction de 7.5 % » indique l’OP du Sud dans son communiqué. Des actions seront menées ultérieurement si les conclusions des négociations sont jugées défavorables pour la profession.

Carole Delga en soutien


De son côté, la présidente de la région a indiqué soutenir ces manifestations du samedi 11 décembre. Elle a écrit un courrier destiné au ministère de la mer « pour garantir des conditions d’exploitation de la pêche qui permettront la sauvegarde de cette filière ». Carole Delga y explique que « Le passage à 167 jours menace profondément le secteur, puisque ce chiffre est inférieur au seuil de rentabilité de 177 jours, alors même que ce seuil est aujourd’hui obsolète. En effet, avec la hausse des prix du carburant, il est de 209 jours.»