Actualités régionales

Foot : le derby Nîmes-Montpellier sous très haute surveillance

31 janvier 2019 à 11h37 Par Loris Galofaro
Les supporters du MHSC seront interdits de stade.
Crédit photo : DR

C'était couru d'avance : il n'y aura aucun supporter du Montpellier Hérault dimanche après-midi aux Costières, pour assister au derby face à Nîmes. Le préfet du Gard a pris trois arrêtés en ce sens.

"La décision ne date pas d'aujourd'hui". Didier Lauga, préfet du Gard

Personne ne veut revoir les incidents regrettables du match aller. Souvenez-vous, le derby entre le MHSC et les Crocos du Nîmes Olympique avait été arrêté de longues minutes, après des envahissements de terrain notamment. Avant et après la rencontre, des affrontements entre supporters des deux camps ont eu lieu. Et c'est tout naturellement que le préfet du Gard, Didier Lauga, a décidé d'interdire l'accès aux Costières aux fans pailladins.

Didier Lauga, préfet du Gard

Trois arrêtés préfectoraux

Pour ne pas prendre de risques, le préfet du Gard a pris trois arrêtés exceptionnels :

  • Interdiction de stationner près du stade "pour toutes personnes se comportant comme un supporter montpelliérain" dès samedi 20h jusqu'à dimanche minuit.
  • Certains passagers des gares de Nîmes et de Montpellier pourront être fouillés.
  • Tout le personnel du commissariat de Nîmes sera mobilisé pour ce match à risque, aidé par d'autres membres des forces de l'ordre du département et des secteurs voisins.

Décision "exagérée" pour le MHSC

Le dispositif ne cesse de faire réagir depuis qu'il a été annoncé par la préfecture gardoise. Le président du Montpellier Hérault Laurent Nicollin se dit "déçu" de ne pas voir ses supporters aux Costières dimanche. Les ultras montpelliérains jugent de leur côté l'arrêté "abusif".

En tout cas, le Nîmes Olympique a choisi d'inviter 3.000 jeunes joueurs issus des écoles de football du département pour assister à ce derby.

Nîmes-Montpellier, coup d'envoi 15h dimanche aux Costières.