UNE GRÈVE DE LA FAIM POUR SAUVER L’HÔPITAL

10 mai 2021 à 10h54 par ALEXIS VIVIER

lauris
lauris
Crédit: lauris

Dans le Vaucluse, la fermeture le 1er janvier prochain de l'hôpital de Roquefraîche à Lauris a été confirmée par la ministre déléguée chargée de l'Autonomie Brigitte Bourguignon. Le maire de la ville continue d'alerter sur la situation.L'activité de l'ancien sanatorium fondé en 1930 serait transférée vers Cavaillon. Pour éviter la disparition de son hôpital, le maire de Lauris André Rousset s'apprête à courir jusqu'à Marseille et il envisage d'entamer une grève de la faim devant le siège de l'ARS. 

Depuis 2019, il se bat pour le maintien de l'établissement ou, un nouveau projet alternatif. Déjà à l’époque, il avait déjà couru en direction de Paris, mais depuis il estime qu'il n'a pas été écouté. 

Un dossier resté sur la pile du ministère. Mais il y a quelques jours, il a annoncé vouloir faire à nouveau parler de la situation. Avec une nouvelle course cette fois en direction de Marseille. Il souhaite une réhabilitation de lieux, ou de nouveaux projets d'amenagement. André Rousset craint que les locaux abandonnés soient transformés en squat. Pourtant selon le maire, en l'état, cet établissement prouve encore aujourd'hui toute son utilité.


LAURIS DOSSIER A L'ARRET
LAURIS DOSSIER A L'ARRET
Crédit: LAURIS DOSSIER A L'ARRET
lauris