Football : le Nîmes Olympique porte plainte contre ses ultras

Dans un communiqué publié lundi soir sur son site internet, le Nîmes Olympique annonce porter plainte contre les Gladiators, le principal groupe de supporters du club. La direction de club croco annonce entamer les démarches pour dissoudre le groupe.

8 février 2022 à 10h30 par Corentin Aubry

Gladiators 1991
Les Gladiators 1991 au stade des Costières
Crédit: Facebook Gladiators 1991

Une décision suite au match face à Dunkerque

La tension monte encore d’un cran entre la direction du club et ses supporters. Alors que la situation est compliquée depuis plusieurs mois, le président du club Rani Assaf a décidé, suite au match face à Dunkerque, de porter plainte contre l’association « Gladiators Nîmes », groupe historique de supporters du club depuis 1991. Le club explique cette décision par l’introduction et l’utilisation d’engins pyrotechniques dans l’enceinte du stade, mais surtout, des nombreuses insultes qui auraient été proférées par les Gladiators. « Des chants insultants, xénophobes, homophobes et inacceptables (Rani Assaf est une sal.., Assaf fils de p…, Assaf Assaf on t’en…, Assaf casse toi le club est aux Nîmois) » indique la direction du club.

 

La direction ne veut plus dans son enceinte de ces « comportements affligeants »

La direction du club nîmois qui va prochainement entamer « les démarches nécessaires auprès des autorités compétentes afin de dissoudre l’association » estimant que le comportement et l’attitude des membres du groupe ultra nuit gravement aux intérêts du club. La réaction des gladiateurs ne s’est pas fait attendre. « Beaucoup nous ont vu naître, personne ne nous verra mourir » a tweeté le groupe quelques heures après la publication du communiqué du club, preuve que les ultras ne vont pas se laisser faire.