Hérault : les équipements neige ne seront finalement pas obligatoires

Ce jeudi, dans un communiqué, le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh a annoncé ne pas imposer l’équipement systématique des véhicules dans le département, estimant les épisodes de neige et de verglas trop peu fréquents dans le territoire.

14 octobre 2021 à 13h28 par Corentin Aubry

Route enneigée

Un risque limité pour la préfecture héraultaise

 

À partir de ce 1er novembre, les automobilistes devront impérativement avoir dans certaines zones à risque, des pneus hiver ou des chaînes dans leur coffre. Cette obligation, qui concerne des zones précises d’une quarantaine de départements, a pour objectif de diminuer le risque d’accidents liés aux conditions météos hivernales. Mais dans l’Hérault, le préfet Hugues Moutouh a décidé de ne pas les imposer dans les zones qui étaient concernées, au nord du département. « Considérant la faible fréquence des épisodes de neige et de verglas dans le département (une dizaine de jours d'événements significatifs sur les quinze dernières années) et le caractère exceptionnel des perturbations sur la circulation routière, le préfet de l’Hérault a décidé de ne pas imposer l’équipement systématique des véhicules » explique dans un communiqué le cabinet du préfet.

 

Des arrêtés préfectoraux possibles en cas de fortes dégradations

 

La préfecture se réserve néanmoins la possibilité de « prendre des arrêtés locaux pour rendre obligatoire l’utilisation d’équipements spéciaux des véhicules en pneumatiques hiver ou la détention, par les conducteurs, d’équipements spéciaux (chaînes ou chaussettes à neige) » en cas d'événements météorologiques majeurs, comme une éventuelle tempête de neige, ou un épisode de pluies verglaçantes. Le préfet recommande également aux usagers de la route « d’utiliser ou détenir ces équipements lorsque les conditions météorologiques l’exigent.» De même, il rappelle « qu'avant tout déplacement, les usagers doivent s’informer sur les conditions de circulation qu’ils sont susceptibles de rencontrer ».

Parmi les 47 départements concernés par l’obligation, les voisins du Vaucluse, de l’Aude, des Pyrénées-Orientales ou encore de la Haute-Garonne sont en revanche concernés sur une partie de leur territoire, à partir du 1er novembre.