Hérault : une expérimentation pour évaluer l’impact environnemental des campings

Lors du SETT, le salon professionnel du tourisme, le département de l’Hérault a présenté une expérimentation, semblable au nutriscore, qui note la prise en compte de l’environnement dans la gestion des établissements de plein air. Un référentiel, qui pourrait, dans quelques années, devenir une norme nationale.

22 novembre 2021 à 13h02 par Corentin Aubry

Nichoir
Nichoir
Crédit: Nichoir
Jean-Louis Gély
Jean-Louis Gély
Crédit: Jean-Louis Gély

Une note de A à E

 

Pour cette expérimentation, 13 campings volontaires ont été audités, sur leur consommation d’eau, d'énergie ou sur leur gestion des espaces verts. Les résultats ont ensuite été traités par un logiciel spécifique pour déterminer les paramètres moyens. Cette procédure permet d’aboutir au calcul d’une note. Une sorte de nutriscore, qui permet de proposer un plan d’actions à court et moyen terme, afin que les lieux soient plus respectueux de l’environnement. Au bout de deux ans, l’étiquette est recalculée avec une note plus conforme aux progrès réalisés. Le Département et ses partenaires sont désormais dans l’attente du retour de l’ADEME sur la validation du référentiel. Si ce dernier est validé, il sera mis à la disposition de tous les campings de France, sachant qu’il restera toujours facultatif.

 

Jean Louis Gély.

Jean-Louis Gély
Jean-Louis Gély
Crédit: Jean-Louis Gély