La grève ce jeudi pour les salaires et le pouvoir d'achat

Nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle cette fois, à l'appel de plusieurs syndicats. En plus de l'Éducation, les manifestations manifestent pour leur pouvoir d'achat, aussi bien dans le public que le privé.

27 janvier 2022 à 10h45 par Loris

CGT, FO ou encore FSU en tête de cortèges.
CGT, FO ou encore FSU en tête de cortèges.
Crédit: DR

Des perturbations depuis ce matin dans les transports en commun de Montpellier notamment. Les deux dernières semaines, le personnel de l'Éducation manifestait, avec mois d'engouement jeudi dernier. Mais aujourd'hui, c'est une grève interprofessionnelle qui a débuté ce matin. Des salariés du public qui manifestent notamment contre le gel de leur point d'indice ou simplement ceux du privés, qui veulent gagner plus d'argent, en pleine période d'inflation économique. Dans les défilés, depuis 10h ce matin, le gouvernement est appelé à agir très rapidement, pour éviter un "point de non retour". Pour RTS, Mathieu Marchal, du syndicat Force Ouvrière, dans l'Hérault. Il était notre invité dans Bonjour le Sud.

Les bas salaires
Les salaires, question centrale

Des cortèges dans toute la région

Pour faire entendre leur voix, les dyndicats, CGT, FO et FSu en tête organisent des défilés. En ce moment à Montpellier, Avignon, Perpignan, Toulouse, Béziers et Sète. Cet après-midi du côté de Nîmes et de Narbonne notamment.