Les hôteliers du Cap d'Agde dans l'incertitude la plus totale

Invité de la matinale d'RTS ce mardi matin, le président du club hôtelier du Cap d'Agde a exprimé les craintes et les incertitudes de ses collègues, à la veille de la mise en place du pass sanitaire.

20 juillet 2021 à 9h17 par Loris

Frédéric Puech, le patron du Palmyra (photo) et président du club hôtelier du Cap d'Agde
Frédéric Puech, le patron du Palmyra (photo) et président du club hôtelier du Cap d'Agde
Crédit: Palmyra Hôtel

Tout semblait trop beau : la levée progressive des restrictions sanitaires et donc la réouverture des lieux de vie. Cet été devait être celui du renouveau. Mais voilà, le variant Delta en a décidé autrement. Notre pays fait face à une augmentation de 125% des cas en une semaine. Les Pyrénées-Orientales étaient le premier département à nous alerter, mais voilà que l'Hérault s'est aussi mis à le faire. La barre des 200 cas de covid pour 100.000 habitants franchie et le taux de positivité « galope » selon le nouveau préfet du département, Hugues Moutouh. Et autre donnée qu'il va falloir prendre en compte à partir de demain mercredi, la première étape de l'instauration du pass sanitaire.


Les hôteliers attendent, mais sont inquiets


Ce pass sera donc mis en place dès demain dans tous les lieux de culture et de loisirs qui accueillent plus de 50 personnes, avant une nouvelle extension dans quelques jours, le 1er août. Les hôteliers sont dans un flou total et ils attendent les prochains jours pour savoir de quelle manière ils pourraient être concernés. Notamment les hôtels qui disposent d'une piscine ou qui assurent un service de restauration, c'est-à-dire la grande majorité d'entre eux. La mise en place de ce pass sanitaire pourrait être très compliquée selon Frédéric Puech, le patron du Palmyra et président du club hôtelier du Cap d'Agde.

Les incertitudes
La crainte du variant Delta