Actualités régionales

Découvrez ce qu'Emmanuel Macron devait annoncer ce lundi

16 avril 2019 à 15h39 Par Léo Fichou
Emmanuel Macron a annulé son allocution.
Crédit photo : DR

Ce lundi, Emmanuel Macron devait prendre la parole à la télévision et annoncer des réponses au mouvement des gilets jaunes. Une allocution annulée suite à l'incendie de Notre-Dame de Paris. Voici ce qu'il devait annoncer :

Le président de la République a annulé son allocution prévue ce lundi soir pour tirer les leçons du Grand débat national. Mais l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a bouleversé tous les programmes. Les différents points du discours d'Emmanuel Macron ont fuité. Voici ce que le chef d'État devait annoncer ce lundi.

 

La baisse des impôts sur le revenu

Emmanuel Macron avait prévu d'annoncer un moratoire sur des hausses d'impôts ainsi qu'une baisse des impôts sur le revenu. Une baisse qui serait financée par la suppression de niches fiscales et la réduction des dépenses publiques. En revanche, le président de la République n'avait pas l'intention de revenir sur la réforme de l'impôt sur la fortune, ISF.

 

La pérennisation de la prime exceptionnelle de fin d'année

Le président de la République souhaitait annoncer la pérennisation de la prime exceptionnelle de 1 000 euros défiscalisée et désocialisée qui avait été déclenchée fin décembre 2018. Elle pourrait donc être versée chaque année.

 

Les retraites de moins de 2 000€ réindexées sur l'inflation

Le chef d'État avait prévu de donner de nouveaux avantages aux retraités modestes. Notamment en réindexant les pensions de retrait sur l'inflation. Lundi soir, Emmanuel Macron avait prévu d'annoncer une réindexation des retraites inférieures à 2 000 euros.

 

Un moratoire sur les fermetures d'écoles et d'hôpitaux

Ce devait être un engagement fort de cette allocution... La fin des fermetures d'écoles et d'hôpitaux jusqu'à la fin du quinquennat. Par ailleurs, Emmanuel Macron devait annoncer une limite de 24 élèves par classe de la grande section de maternelle jusqu'au CE1.

 

La suppression de l'ENA

Emmanuel Macron avait prévu d'annoncer une refonte totale de la haute fonction publique. Avec notamment une mesure forte : la suppression de l'ENA, l'École Nationale d'Administration, dont il est issu. Il veut favoriser l'égalité des chances et le mérite.

 

Un RIP plus accessible et des RIC locaux

Le président veut mettre en place des référendums d'initiative citoyenne, des RIC. Mais pas n'importe comment, des RIC locaux. Il souhaite également la simplification du référendum d'initiative partagée, le RIP. Et dernier point, il entend créer une convention de citoyens tirés au sort.