Actualités régionales

Dure vie pour le vin français !

17 octobre 2019 à 10h33 Par Alexis Vivier
Les vignobles français au cœur des batailles diplomatiques du pays.

Entre la taxe TRUMP qui devrait entrer en vigueur demain et les incertitudes qui planent toujours au-dessus du BREXIT, les vignerons de la région naviguent en eaux troubles concernant leurs exportations de vin.

Les vins du Sud s’en sortent mieux pour les Etats-Unis

À partir de demain, une taxe de 25% doit entrer en vigueur sur plusieurs produits européens. Une décision de Donald Trump pour contrer un manque à gagner, suite à des subventions de L’UE au profit d’Airbus. Il y a un trou de 7.5 milliards de dollars dans les poches des Américains selon le président et il compte bien les récupérer en surtaxant des produits comme le vin.

Le propriétaire de domaine LAFAGE à Perpignan Jean-François LAFAGE revient tout juste des Etats-Unis, et les nouvelles ne sont pas trop mauvaises pour les vins du midi.

"Tous les vins au-délà de 14° ne seront pas taxé"

Pour les vins en dessous de 14°, qui représente 20% de son exportation de vin en direction des USA, vignoble, distributeur et importateur ont chacun fait des efforts pour que le prix client reste le même. 

Une situation toujours floue face au BREXIT

Alors que les conditions du divorse entre le Royaume-Uni et l'UE ne sont toujours pas établies, les vignerons sont dans le doute face aux futurs taxes et aux procédures douanières. Camille Relandeau des Vignerons de la Vicomté au Pouget dans l’Hérault, qui exporte entre 15 et 20% de sa production au Royaume-Uni, nous donne quelques précisions. 

En attendant que le flou se dissipe, on s’adapte.