Environnement : les habitudes à prendre pour une garde-robe plus éthique et écologique

Environ 100 milliards de vêtements sont vendus chaque année dans le monde, ce qui fait de la mode l'une des industries les plus polluantes. Mais, s'habiller plus éthique et de manière plus respectueuse de l'environnement est désormais un critère de choix pour les consommateurs. Alors que nous sommes en pleine période de soldes, voici quelques astuces simples et économiques à prendre en considération pour vos prochaines emplettes.

11 mai 2021 à 8h47 par Corentin Aubry

RTS
Tous les lundis à 8H30, retrouvez une chronique dédiée à l'environnement et à l'écologie avec Corent
Crédit: Illustration

Passer de la fast fashion à la slow fashion

La principale idée à avoir en tête, lorsque l’on souhaite s’acheter des vêtements, sans trop user les ressources de la planète, c’est de privilégier la qualité à la quantité. Voir sur le long terme, en achetant moins mais mieux, réduit la taille de la garde-robe, et permet d’avoir des vêtements qui ont une durée de vie plus longue. Prenons l’exemple de l'acquisition d’une belle paire de chaussures. Probablement plus chères à l’achat, les chaussures résisteront mieux par leur qualité, mais aussi par le soin que vous leur apporterez. Dans un même laps de temps, si vous n’achetez que des chaussures de mauvaise qualité, vous en aurez consommé 3 ou 4 fois plus, ce qui finalement, aura coûté probablement plus cher pour vous et pour la planète.

Prendre soin de ses vêtements… Et leur donner une seconde vie

Pour que vos vêtements vous durent plus longtemps, il faut aussi apprendre à bien les entretenir. Il est important de respecter les indications fournies sur les étiquettes, à travers notamment le respect des températures, le mode de lavage, le séchage et le repassage. L’entretien passe aussi par la réparation : un bouton en moins ou un petit trou, réparez le vous-même, et si vous ne savez pas le faire, le pressing ou le couturier autour de chez vous s'en occupera rapidement, à des prix souvent bien inférieurs à l’achat d’un vêtement similaire. Aussi, Pensez à leur amener vos vêtements un peu trop grands, qui peuvent être facilement réajustés, et donc, de nouveau être portés. Chaque article réparé sera un article de moins à acheter.

Quelques alternatives à privilégier

Acheter mieux, c’est aussi choisir les bons tissus et les bonnes matières. De nombreuses marques s’y mettent, en proposant des vêtements fabriqués à partir de fibres recyclées, ou issus de tissus récupérés par exemple. Pour vous aider dans votre choix, vous pouvez vous aider des labels, notamment l’écolabel européen qui assure limitation de substances dangereuses, réduction des pollutions, et résistance. Dans l’idéal, limiter l’achat de coton, particulièrement le non-bio, dont les cultures sont très consommatrices en eau, et les matières synthétiques, issues directement du pétrole. Dans la mesure du possible, privilégier les vêtements non-teints, ou teints à base de matière végétale. Enfin, n’hésitez plus et mettez-vous aux vêtements de seconde main : entre Internet, les applications spécialisées, les puces du coin, et les boutiques de vêtements qui sont nombreuses à en proposer, il y a moyen de faire quelques bonnes affaires tout en préservant la planète.