Environnement : verdir nos pratiques sportives grâce à quelques astuces simples

Comme la quasi-totalité des activités humaines, le sport peut aussi avoir des conséquences néfastes sur l'environnement. Il existe néanmoins de nombreuses activités sportives qui limitent grandement notre impact sur la planète. Bonne nouvelle, pratiquement toutes peuvent se pratiquer dans la région.

11 mai 2021 à 8h47 par Corentin Aubry

RTS
Tous les lundis à 8H30, retrouvez une chronique dédiée à l'environnement et à l'écologie avec Corent
Crédit: Illustration

Bien choisir son sport

Après une année particulièrement marquée par la crise sanitaire, nul doute que le sport, déjà parmi les bonnes résolutions des Français ces dernières années, soit l’une des stars de 2021. Les Français, de plus en plus sensibles aux thématiques écologiques, doivent aussi avoir en tête que certaines pratiques sont beaucoup plus polluantes que d’autres.
Parmi les bonnes pratiques, considérez que les moins polluantes sont celles qui se font en extérieur, sans trop d’équipements, et qui ne nécessitent pas de longs déplacements motorisés.
Parmi elles, la marche, la course à pied, et pour les chanceux qui habitent proche du littoral, la nage, le kite surf, ou la planche à voile. Il y a aussi les activités qui se font en pleine nature ou en montagne, comme la randonnée, le vélo, l’escalade, la via ferrata, ou le canoë-kayak. Ces quelques sports, cités en exemple, parmi des centaines d’autres, peuvent être sains pour l’environnement s'ils sont pratiqués dans le strict respect de la nature.
À l’inverse, certaines disciplines sont beaucoup plus polluantes et sont donc à limiter si vous souhaitez donner un coup de pouce à la planète : sans surprise, les sports motorisés sont à limiter notamment à cause de leur consommation en carburant ; c’est aussi le cas du golf et des sports en piscine, dont l’entretien engendre souvent une grande quantité d’eau et de produits chimiques.

Faire du sport de manière utile

Certaines disciplines sportives permettent d’aller encore plus loin dans la démarche écologique, et de transformer sa séance en une véritable action environnementale positive. 
Le plogging, un sport né en Suède en 2016, incite les coureurs à partir courir sac poubelle à la main pour donner un coup de clean’ à leur parcours. Une initiative qui s’exporte et qui séduit de plus en plus de sportifs. D’ailleurs, les manifestations sportives sur les thématiques écologiques se multiplient, que ce soit sur terre, ou dans la mer, via notamment des sessions de nettoyage de fonds marins. Et si vous n’êtes ni coureur, ni plongeur, n’hésitez pas à faire comme de plus en plus de randonneurs lors de votre prochaine balade : participez à préserver la beauté de la nature, en ramassant quelques déchets sur votre chemin à l’aide d’un sac.

Les bonnes habitudes à prendre

Pour donner un dernier coup de vert à vos activités sportives, prenez soin de privilégier des produits de seconde main ou des marques durables pour vos prochains équipements. Pour vous désaltérer, dites au revoir à votre dernière bouteille plastique et investissez dans une jolie gourde que vous utiliserez des milliers de fois. Enfin, pour les petites faims, pensez de temps en temps aux fruits et aux fruits secs pour remplacer les habituelles barres énergétiques, émettrices de déchets plastiques.