Actualités régionales

Koovea, la start-up qui surveille la chaîne du froid

20 août 2019 à 10h45 Par Loïc Tournier
Le capteur fait la taille d'une carte bleue
Crédit photo : Koovea

La start-up montpelliéraine Koovea a mis au point un système qui permet de surveiller la bonne tenue de la chaîne du froid. Une chaîne qui, si elle rompt, peut entraîner de lourdes conséquences.

Suivre la bonne tenue de la température d'aliments, de médicaments, et de transport de sang ou de greffe pendant leur transport, pour garantir leur viabilité. C'est l'idée qu'a eu il y a 4 ans, Adrien Content. Alors ingénieur, il se rend compte de l'explosion des biotechnologies, ces médicaments sensibles aux variations de températures. Pour rappel, la chaîne du froid permet aux denrées alimentaires et à certains médicaments de ne pas se dégrader pendant leur transport, du laboratoire à la pharmacie par exemple. Ainsi, "des traitements contre le cancer ou hormonaux qui ne respectent pas la température vont être dégradés et être moins efficaces pour le patient, voire même dangereux. D'où cette idée de fiabiliser et sécuriser la chaîne du froid". Comment cette solution fonctionne concrètement ? Les explications d'Adrien Content. 

Fonctionnement

Une chaîne du froid au cœur de tous les enjeux 

Généralement, une rupture de la chaîne du froid est due à une erreur humaine, avec l'oubli d'un produit à l'extérieur de son enceinte réfrigérée ou une mauvaise configuration d'un équipement de stockage ou de transport. De plus, les fortes chaleurs augmentent le risque de rupture de la chaîne. Ajoutez à cela la multiplication des transports de marchandises et des flux logistiques, et l'enjeu de la chaîne du froid devient primordial. 

Enjeux chaîne froid

Cette solution est aujourd'hui commercialisée depuis 1 an auprès d'une vingtaine d'industriels. Une invention qui a valu à la start-up une récompense au CES de Las Vegas en 2019, le salon technologique le plus important du monde. Pour le futur, Adrien Content cherche déjà à améliorer son produit, en diminuant la taille du capteur et en connectant toutes les boîtes de médicaments (et pas seulement les produits critiques) placées dans un frigo. Ainsi, le patient pourra voir grâce à un voyant vert que le médicament n'a pas été dégradé.