Actualités régionales

La macaronade s'exporte à Taïwan

30 octobre 2018 à 14h02 Par Léo Fichou
Dorian Bauer et son triporteur spécial macaronade.
Crédit photo : Facebook Dorian Bauer

Il y a maintenant quatre ans, Dorian Bauer a décidé de partir à Taïwan pour...faire connaître la macaronade. Un projet culinaire mais culturel avant tout. Le sétois souhaite établir un processus d'échange entre l'histoire du plat traditionnel de sa ville et les coutumes taïwanaises.

Dorian Bauer est un artiste, diplômé des Beaux-Arts de Paris. En partant à Taïwan, il réalise un magnifique projet : un échange artistique, culinaire et culturel appelé "Maqué, Ma Caille." en hommage à sa grand-mère. Avec son triporteur, sur lequel il a installé une cuisine, il voyage aux quatre coins de Taïwan. Il s'arrête près de lieux culturels et prépare gratuitement de la macaronade pour les taïwanais. En échange, il demande simplement à connaître les coutumes, les rituels, les plats traditionnels du Taïwan. Un échange qui plaît...

 

Dorian Bauer

 

Pour le futur, quand il aura fait le tour de Taïwan, Dorian Bauer a déjà une petite idée en tête. Il veut revenir jusqu'en France avec son triporteur pour continuer son projet dans les différents pays qu'il traversera.