Actualités régionales

Occitanie : apprendre à vivre dans la nature grâce à des stages de bushcraft

19 février 2021 à 08h30 Par Corentin Aubry
Tous les vendredis à 8H30, retrouvez une idée de sortie insolite dans la région avec Corentin.
Crédit photo : transpyr66.com

Le bushcraft a le vent en poupe. En Occitanie, plusieurs centres de formations proposent des stages pour apprendre à vivre dans la nature de manière autonome, avec un minimum de matériel. Et il y en a pour tous les goûts, de la reconnexion avec la nature, à l’aventure loisir, en passant par le stage commando au goût de survivalisme.

Connaître les techniques pour subvenir à ses besoins

Et si le bushcraft était une solution pour prendre un grand bol d’air frais, en cette période de restrictions ? Plusieurs centres s’adaptent au couvre-feu, en proposant des sessions d’une journée. En quelques heures, vous pourrez découvrir les rudiments de la survie en pleine nature, comme savoir trouver de l’eau, s’orienter, se faire un abri avec des branches, ou se nourrir sans s’empoisonner. Ces formations, que l’on trouve majoritairement dans les zones sauvages de la région, comme les Cévennes et les Pyrénées, sont sécurisées et hors de danger, grâce à la présence de professionnels qualifiés.

Le stage sept épreuves dans les Pyrénées-Orientales

Les professionnels de la survie en montagne de chez Transpyr66, proposent en ce moment, en plein cœur de la Cerdagne, un stage express, mêlant défis et techniques de survie. Au programme notamment utilisation de la pierre à feu, et la construction avec les moyens du bord d’un brancard. Vous aurez aussi à vous mettre dans la peau d’un chasseur, avec la fabrication de fléchettes à propulseur. Plus ludique, vous devrez aussi passer par la célèbre épreuve des poteaux, rendue populaire par l’émission de télévision Koh-Lanta.
Les guides de Transpyr66 proposent aussi d’autres activités de pleine nature, comme la balade en raquette avec la rencontre de chiens de traîneaux, ou la fabrication d’igloo, cette dernière étant beaucoup plus adaptée aux enfants en bas âge. Enfin, en raison du couvre-feu, et de la nécessité de rentrer chez soi avant 18 h, sachez qu’il existe des dizaines d’autres professionnels dans toute la région pour découvrir le bushcraft au plus proche de chez vous.

}) });