Quelques conseils pour des barbecues plus respectueux de l’environnement

La saison est lancée ! Le printemps, synonyme de soleil et de températures plus agréables, est l'occasion pour beaucoup de renouer avec les grillades. Conscience écologique oblige, il existe quelques astuces pour diminuer son empreinte lors de ce moment de convivialité, sans trop d'effort.

10 mai 2021 à 17h25 par Corentin Aubry

RTS
Tous les lundis à 8H30, retrouvez une chronique dédiée à l'environnement et à l'écologie avec Corent
Crédit: Illustration

Barbecue : électrique, charbon, gaz, lequel choisir?

Entre le choix des aliments à griller, le mode de cuisson, l’utilisation de combustibles, et le recours à des produits pour lancer les premières flammes, on ne peut pas dire que le barbecue soit l’objet le plus écologique que nous ayons à la maison. Pour protéger au mieux notre santé et celle de la planète, le premier choix à faire est sûrement dans la sélection du barbecue lui-même : si vous n’en avez pas, que vous comptez en acquérir un ces prochaines semaines, et que la cause environnementale est un critère de choix, optez pour les barbecues au gaz, moins polluants que les classiques au charbon. Ces derniers rejettent lors de la combustion des particules fines nocives pour la santé et l'environnement. Autre aspect négatif, la production du charbon de bois, qui aggrave les problèmes liés à la déforestation. Quant aux barbecues électriques, qui sont souvent les seuls tolérés sur les terrasses et balcons, ils présentent certains avantages, mais sont souvent très énergivores.

On peut quand même agir, peu importe le barbecue

Si vous avez votre bon vieux barbecue au charbon, et que vous aimez le goût fumé qu’il donne à vos grillades, certaines solutions existent pour alléger la facture environnementale. Pour griller de manière plus responsable, il existe des charbons Français, mentionnés FSC ou PEFC, qui assurent une gestion durable des forêts. De plus, ils sont souvent de bien meilleure qualité que ceux dont on ne connaît pas la provenance. Il existe aussi l’alternative encore plus verte, le charbon écologique, qui est souvent produit à partir de résidus agricoles ou ménagers. Il y en a par exemple à base de noyaux d’olives. Pour allumer le feu, il est recommandé, pour des raisons de sécurité, d’éviter toutes les substances combustibles telles que l’alcool ou l’essence. Les cubes allume-feu, bien pratiques, sont aussi pour certains à éviter, car polluants. Préférez ceux fabriqués à partir de bois recyclé, sans trop de produits à l'intérieur. L’idéal reste de se donner un peu de mal, en récupérant quelques branches sèches et aiguilles de pin, parfaites pour allumer un feu rapidement sans additif. Enfin, avant de poser vos aliments, pensez à bien nettoyer la grille, pour limiter l’ingestion de substances nocives.

Manger moins, mais mieux

Penser aux conséquences sur l’environnement passe aussi par le plus important dans un barbecue : ce que nous posons sur les grilles puis dans nos assiettes. De manière générale, privilégier la nourriture locale, saisonnière et de qualité. Quand vous faites vos courses, prenez soin de calculer les quantités au plus juste, pour éviter le gaspillage alimentaire. Sur votre liste, n’hésitez pas à y inclure fruits et légumes, comme le maïs, les champignons, ou les aubergines entre autres, qui sont délicieux au barbecue. Vous réduirez ainsi un peu votre consommation de protéines animales, qui doit être limitée, autant pour votre santé que pour celle de la planète.