Actualités régionales

Tour de France à Nîmes : le bilan

31 juillet 2019 à 11h15 Par Loïc Tournier
Côté sportif, l'Australien Caleb Ewan s'est imposé au sprint.
Crédit photo : B.Papon/L'Equipe

Une semaine après le passage du peloton dans le Gard, la ville de Nîmes et le Département ont dressé un premier bilan.

Le succès était annoncé, il a bien eu lieu. Les 3 jours de Tour dans le Gard ont rassemblé des milliers de spectateurs et des millions de téléspectateurs. En France, 5 millions de personne étaient devant leur télé lors de l'étape 100 % gardoise. À l'international, le troisième évènement sportif le plus médiatique au monde, a été diffusé dans près de 200 pays. Un patrimoine vu dans le monde entier et une publicité immense pour le département et la ville. Pour avoir cela, il a fallu dépenser 1 million d'euros. Un investissement qui a apporté des retombées économique directes et qui en valait la peine pour Julien Plantier, adjoint aux sports à la ville de Nîmes. 

Julien Plantier

Les collectivités attendent maintenant des retombées à long terme. Pour cela, elle compte sur le tourisme. Si 74 % des spectateurs étaient français, de nombreux étrangers étaient aussi présents. L'adjoint aux sports espère que ces derniers reviendront visiter la région dans le futur. 

Julien Plantier 2

Le Tour de France reviendra dans la région

À peine l'édition du Tour de France terminée, que la cité gardoise pense déjà au futur. Elle espère de nouveau recevoir la grande boucle dans les années à venir. "Nous avons eu de très bon retour de Christian Prudhomme (le directeur du Tour, N.D.L.R.), et notre région est au cœur de la transition entre les Alpes et les Pyrénées. Elle est rarement absente du Tour de France " explique Julien Plantier. Pour l'année prochaine, une candidature a été mise en place par des députés du Gard, de l'Hérault et par la Région Occitanie, pour que le Mont Aigoual accueille l'arrivée d'une étape.