Actualités régionales

Zéro déchet : quelques astuces pour commencer à s’y mettre

21 septembre 2020 à 08h40 Par Corentin Aubry
Tous les lundis à 8H30, retrouvez une chronique dédiée à l'environnement et à l'écologie avec Corentin.
Crédit photo : Illustration

Les volumes de déchets se sont multipliés depuis les années 50 : en France, nous jetons en moyenne tous les ans plus de 500 kg d’ordures en tout genre. Il est donc urgent de réduire sa quantité de déchets, en gardant en tête que le détritus le moins polluant et le moins cher à traiter est celui que l’on ne produit pas.

Le compostage, alternative numéro 1 contre le gaspillage

Il existe une centaine de possibilités de réduire ses déchets, mais certaines peuvent être mises en œuvre sans grandes difficultés. Commençons par nos déchets alimentaires : entre les épluchures, les produits périmés, et ce que nous laissons dans nos assiettes, ils représentent un tiers de nos poubelles. Le compostage permet d’utiliser une grande partie des déchets alimentaires et sert à améliorer la vie de nos plantes : un geste écologique et économique, qui permet de remplacer aisément les engrais, souvent onéreux, que l’on trouve dans le commerce. À savoir, le compost ne se fait pas n’importe comment : certains aliments comme les restes de viande, les agrumes ou l’ail ne doivent pas y être incorporés. Le compostage se fait idéalement au fond de votre jardin, en mélengeant déchets alimentaires et matières sèches. Si vous n’avez pas de jardin, ou même de balcon, il existe le lombricomposteur, un bac à compost qui contient des vers de terre et qui se met en intérieur. Et halte aux idées reçues : si c’est fait dans les règles de l’art, le lombricompost ne dégage pas de mauvaises odeurs. 

Troc, vrac et Fab Lab

Deuxième changement d’habitude qui ne demande pas trop de contraintes : éviter d’acheter du neuf. Aujourd’hui, il existe de nombreux moyens d’acheter des produits de seconde main, en ligne et proche de chez vous. À l’image de Vinted pour les vêtements, Momox pour les livres et les cd, et le bon coin pour tout et n’importe quoi, des applications spécialisées permettent de trouver absolument tout ce que vous voulez directement depuis votre smartphone. À l’inverse, vendez ou donnez ce que vous n’utilisez plus : vos objets inutilisés feront forcément le bonheur de quelqu’un d’autre. N'oubliez pas le traditionnel marché aux puces du coin, lieu propice au troc et aux bonnes affaires.
Autre solution, proche de chez vous, pensez aux Fab Labs, ressourceries ou repairs café, des lieux de partage qui proposent régulièrement des sessions collectives de réparation, pour sauver des objets au lieu de les envoyer directement à la déchetterie. 
Enfin, réduire ses déchets commence quand on fait ses courses :
 prenez vos propres sacs et cabas, évitez les produits suremballés, et privilégiez le vrac. Les magasins spécialisés fleurissent dans la région, et permettent de prendre exactement ce dont vous avez besoin.
Vous souhaitez aller encore plus loin et effectuer une formation complète sur le sujet ? L’association Zero Waste France propose une formation pour débuter ou progresser dans sa pratique de réduction des déchets.