Quotas de pêche : la ministre de la mer rencontre les pêcheurs sétois

La ministre de la mer Brigitte Girardin est attendue à Sète, pour rencontrer les pêcheurs. Au cœur des discussions, les quotas de pêche et les taux admissibles de capture.

16 décembre 2021 à 10h32 par Loris

Les pêcheurs dénoncent les nouveaux quotas imposés pour 2022
Les pêcheurs dénoncent les nouveaux quotas imposés pour 2022
Crédit: DR

Les pêcheurs ont bloqué les ports de Méditerranée le week-end dernier à la veille des négociations européennes sur les quotas de pêche et les taux admuissibles de capture. Des discussions qui se sont achevées mardi avec une série de restrictions pour l'année 2022. Aujourd'hui, la ministre de la mer Brigitte Giradin est attendue à Sète pour rencontrer les pêcheurs.

 

174 jours de pêche contre 183 en 2021

La ministre a pu limiter les exigences de l'Union européenne, mais l'effort de pêche des chalutiers va être réduit l'année prochaine avec 174 jours de pêche contre 183 en 2021. Les professionnels estiment que désormais ils vont travailler à perte, leur seuil de rentabilité se situant selon eux à 209 jours de pêche par an, notamment en raison de l'augmentation des prix des carburants. Parmi les autre mesures, l'instauration d'un quota pour la crevette dans le Golfe du Lion. 58 tonnes, c'est la moitié du stock pêché cette année. Des restrictions difficiles à avaler pour les pêcheurs, mais aussi pour l'ensemble de la filière dont l'activité sera également réduite. Les professionnels attendent  désormais des aides à la mesure du préjudice.

Brigitte Girardin rencontre ce matin les pécheurs de Sète et le comité des pêches de Méditerranée.