Double meurtre dans les Cévennes, le point sur l’enquête

Dimanche, le procureur de la République de Nîmes a fait le point sur le double homicide des Plantiers dans les Cévennes. Le suspect est mis en examen pour “assassinats”

19 mai 2021 à 10h24 par Alexis

Le suspect est mis en examen pour “assassinats”
Le suspect est mis en examen pour “assassinats”
Crédit: Illustration Pixabay

La mise en examen de Valentin Marcone pour « assassinats » est confirmée ce dimanche 16 mai. Le suspect, arrêté vendredi en fin de journée après 4 jours de cavale, s'est rendu sans opposer de résistance et présentant même ses excuses aux gendarmes. 


Il est passé aux aveux


Lors de sa garde à vue au Centre de gendarmerie de Nîmes, Valentin Marcone est passé aux aveux. C’est lui qui a tiré sur les deux victimes de la scierie des Plantiers, là ou il travaillait.


Un différend avec son patron

Le procureur Eric Maurel et le colonel de gendarmerie Bertrand Michel ont révélé de nouveaux éléments sur l'enquête. Le suspect, qui a décidé de ne pas avoir d’avocat lors de sa garde à vue, a rapidement avoué le double crime. Il s'est montré coopératif pour donner sa version des faits aux enquêteurs.

Mardi, il s'est rendu sur son lieu de travail avec une arme chargée et dissimulée sous ses vêtements. Valentin Marcone aurait eu une altercation avec son patron. Le paiement d' heures supplémentaires et un éventuel licenciement seraient à l’origine du passage à l’acte. Il ouvre alors le feu à 3 ou 4 reprises sur les victimes, le patron de la scierie et un collègue de travail.

La préméditation a été retenue pour la mise en examen. Plusieurs éléments confirment cette thèse selon Eric Maurel, le procureur. Le suspect affirme être allé au travail avec un gilet pare-balles pendant 3 ans, mais aussi muni d'une arme depuis quelques mois. 

Le procureur parle aussi d'un individu qui avait peur, au quotidien. Et qui se considérait en conflit avec plusieurs habitants de son village.