Environnement : près de 300.000 mégots ramassés à Toulouse, un record en Europe

Un record d'Europe, dont on se passerait bien. Près de 300.000 mégots ont été ramassés dans les rues de Toulouse mercredi matin dans le cadre de la 5e édition de « Ramasse ton mégot ». 200 personnes se sont porté volontaires.

14 octobre 2021 à 11h13 par Corentin Aubry

Mégots

30 milliards de mégots jetés par terre en France chaque année

 

Après avoir ramassé 230.000 mégots en une journée l’année dernière, l’association, accompagnée d’une armée de bénévoles motivés, a récupéré près de 300.000 mégots en une seule journée dans différents quartiers de Toulouse. 298.925 mégots, pour être plus exact, qui ne finiront pas dans la Garonne, puis dans l’Atlantique. « Il faut avant tout souligner l'absence de mobiliers urbains prévus pour le fumeur (cendriers accolés aux poubelles, cendriers intégrés aux bancs, cendriers devant chaque établissement public/privé ...). Parce qu'au final, les fumeurs doivent bien jeter leurs mégots quelque part, et que sans cendrier, les mégots finissent par terre ou dans la Garonne » précise l’association Champ d’actions, à l’initiative de cette opération éco-citoyenne.

 

Un mégot pollue 500 litres d’eau

 

Constat de ce ramassage, c’est le quartier Borderouge qui est le plus touché par ces incivilités, avec près de 20 000 mégots ramassés sur la seule place de la Maourine. L’association rappelle que « Le mégot n'est pas un déchet. Le mégot est un déchet dangeureux, toxique, cancérigène, écotoxique, génotoxique à qui il suffit de 27 minutes pour déverser la moitié des 2500 substances toxiques qu'il contient dans une flaque d'eau, puis dans notre fleuve (notre seule et principale source d'eau potable) ». Ces ramassages réguliers vont permettre de dresser une cartographie précise du nombre de mégots dans les rues de la ville rose, quartier par quartier, afin de pouvoir développer une réflexion plus globale sur le sujet.