Football : la crise au Nîmes Olympique

Relégué en Ligue 2, le Nîmes Olympique connaît une crise qui pourrait l'enfoncer encore plus.

26 mai 2021 à 11h41 par Loris

Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique
Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique
Crédit: DR

Le Nîmes olympique en crise. Après la relégation en Ligue 2, le club est agité par des secousses à sa tête. Le président Rani Assaf qui avait évoqué son départ en fin de semaine dernière a rencontré hier matin les salariés, parmi eux plusieurs joueurs. Il n'a pas confirmé son intention de partir, mais les prochains jours seront cruciaux pour l'avenir.

 

Rani Assaf menace de partir 

Rani Assaf a un problème avec l'association Nîmes olympique et lui lance un ultimatum. Si d'ici 15 jours, elle n'accepte pas de lui laisser la gestion du centre de formation trop coûteux selon lui, le patron qui détient 78% des parts se retirera et le club sera placé en dépôt de bilan. Un comité de direction de l'association doit se réunir ce soir. Avant demain après-midi, un conseil d'administration extraordinaire durant lequel le président devrait proposer la mise en place d'une procédure de sauvegarde. Rani Assaf met-il la pression ou a-t-il la volonté de passer le relais ? En attendant, un éventuel repreneur s'est manifesté, Michel Parmentier, homme d'affaire, ex-président de l'association AJ Auxerre, club qui en son temps avait bâti sa légende, justement sur son centre de formation.