Gignac : l’usine à l’origine des nuisances olfactives mise en demeure par la préfecture

La plateforme de compostage du coeur d'Hérault a jusqu’au 10 avril pour se mettre en conformité.

18 mars 2022 à 10h38 par Corentin Aubry

Gignac

Un mois pour procéder aux modifications

Les riverains vont peut-être bientôt mieux respirer. La société Compost Environnement, située proche du nouveau lycée de Gignac, génère des nuisances olfactives persistantes pour les habitants de la commune héraultaise. Malgré les deux demandes de mise en conformité émises par les services de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), l’entreprise de compostage n’a pas mis fin aux troubles occasionnés. En conséquence, le préfet de l’Hérault a décidé de mettre l’entreprise en demeure. La plateforme, qui exploite une installation de compostage de boues de stations d’épuration urbaines, en mélange avec des déchets verts, dispose désormais d’un délai d’un mois à compter du 10 mars 2022 pour apporter les modifications nécessaires aux conditions de son exploitation afin de ne plus être à l’origine de nuisances odorantes pour le voisinage. La préfecture qui ajoute que passé ce délai, l’activité pourra être suspendue, le temps de sa mise en conformité.