La difficulté des fabricants de masques français

Secteur concurrentiel depuis le début de la crise sanitaire, la fabrication de masques ne profite pas à tout le monde. Exemple avec Prism, une société héraultaise basée à Frontignan.

30 juin 2021 à 9h49 par Loris

L'entreprise Prism est basée à Frontignan, dans l'Hérault.
L'entreprise Prism est basée à Frontignan, dans l'Hérault.
Crédit: PRISM

Les importations de Chine sont plébiscitées

Il y a un peu plus d'un an, il y avait pénurie de masques. Depuis, une production française s'est organisée. Mais, malgré les discours notamment sur la sécurité des approvisionnements ou l'emploi, les importations notamment de Chine sont privilégiées les administrations, les collectivités et les entreprises publiques, le prix étant le critère principal lors des appels d'offre. Une situation absurde qui met certains producteurs en péril. Christian Curel est le directeur général de PRISM qui produit 70 millions d'unités chaque année à Frontignan dans l'Hérault. Il est également le président du syndicat des fabricants français de masques.

La concurrence
Les difficultés