Montpellier : trois bébés guépards au parc de Lunaret

Carnet rose à Montpellier, avec la naissance cet automne de trois bébés guépards au zoo de Lunaret. Dans la portée, deux femelles et un mâle. Seulement huit parcs zoologiques ont réussi à reproduire cette espèce cette année en Europe.

15 décembre 2021 à 9h43 par Corentin Aubry

Duma, Djéhuti, et Demba
Zoo de Lunaret - Montpellier
Crédit: Duma, Djéhuti, et Demba

DumaDjéhuti, et Demba

 

C’était le 20 octobre dernier. Bastet, jeune femelle née au parc en 2018, a donné naissance à sa première portée, composée de trois guépardeaux. Ils se portent très bien, la maman étant particulièrement attentionnée envers ses petits. Selon le communiqué du parc zoologique montpelliérain, « Ils sortiront dans leur enclos et l’exploreront après avoir pris plus d’assurance dans leur loge et le sas les jours de beau temps. »

 

Une espèce en voie de disparition

 

Ces naissances sont une bonne nouvelle pour l’espèce, qui est menacée d’extinction. Elle est classée « vulnérable » sur la Liste Rouge de l’UICN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature. On retrouve ainsi aujourd’hui moins de 8 000 guépards dans la nature. C’est grâce à la participation à un programme de conservation que la reproduction de l’espèce originaire d’Afrique et du Moyen-Orient est aujourd’hui pérenne au zoo de Lunaret. Sa mission de conservation et d’élevage de guépards à l’aide de son centre de reproduction avait déjà permis la naissance de dix guépardeaux en 2018. Seulement huit parcs zoologiques ont réussi à reproduire cette espèce cette année en Europe, un chiffre qui confirme le savoir-faire de l’équipe animalière du zoo de Montpellier.