Actualités régionales

145 000 volontaires ont répondu à l'appel des agriculteurs

30 mars 2020 à 15h04 Par Alexis Vivier
200 000 français sont nécessaires pour aider aux récoltes d’ici à l’été.
Crédit photo : Illustration Pixabay

"Nous avons besoin de bras dans nos champs". C’était l’appel lancé par le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA il y a deux semaines. Et on peut dire qu'il a été entendu puisque les volontaires ont répondu en masse.

Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA avaient chiffré à 200 000 le nombre de recrutements nécessaires d’ici à l’été. Les postes à pourvoir concernent en priorité le maraîchage et l’arboriculture. Un cri d’alerte lancé le 17 mars dernier. 

En effet, ces emplois saisonniers étaient habituellement assurés par le recrutement de ressortissants venus par exemple du Maroc, de Pologne, d'Espagne ou encore de Roumanie. Une pratique desormais impossible avec la fermeture des frontières. 

Un recrutement efficace

C'est pourquoi, suite à ce SOS lancé il y deux semaines, la plateforme « Desbraspouruneassiette » est lancé sur internet par "WiziFarm". 145 000 candidatures sont enregistrées depuis sa mise en route. Petit à petit l’ensemble des regions de France a vu sa capacité de bras augmenter pour aider les agriculteurs.

Particularité à noter, la majorité des postulants sont des salariés confrontés à un arrêt de travail forcé et causé par la crise du coronavirus.

Dans notre région, 10 missions sont à pourvoir dans le Gard, 6 dans l’Hérault, 5 dans l’Aude tout comme dans les P-O et 9 dans le Vaucluse