Actualités régionales

Béziers : Jacques Rançon avoue un meurtre de 1986

21 juin 2019 à 10h15 Par Loris Galofaro
Jacques Rançon mis en examen et en détention provisoire à Béziers
Crédit photo : DR

Les aveux de Jacques Rançon dans un « cold case ». Hier à Béziers, il a avoué un nouveau meurtre. Celui d’Isabelle Ménage, une jeune femme d’une vingtaine d’années près d’Amiens en 1986. Une affaire qui réveille le douloureux souvenir des disparues de la gare de Perpignan en 1997 et 1998. 2 assassinats qui avaient valu à Rançon une condamnation à la perpétuité.

Ce sont les circonstances similaires dans lesquelles ont été tuées Isabelle Ménage, Mokhtaria Chaïb et Marie-Hélène Gonzalès qui ont conduit 2 avocats à alerter le parquet d’Amiens. Et le dossier clos en 1992 a été rouvert l’an passé. Lors de sa garde à vue, Jacques Rançon a expliqué avoir enlevé la victime qui faisait du stop, de l’avoir violé avant de l’étrangler et d’infliger des sévices très proche de ceux subis par ses victimes à Perpignan. Les enquêteurs ont pu aussi déterminer que l’assassin se trouvait dans la Somme son département natal au moment des faits.