Actualités régionales

Diabète : le point avec le Professeur Éric Renard

14 novembre 2018 à 16h10 Par Léo Fichou
Le professeur Renard présente son étude sur le pancréas artificiel
Crédit photo : DR

En étant partenaire du calendrier des "Miss et Sportifs du Sud", RTS soutient la recherche contre le diabète chez l'enfant. Et le 14 novembre, c'est la journée mondiale du diabète. À cette occasion, RTS a donné la parole au professeur Éric Renard, chef du service Endocrinologie-Diabètologie du CHU de Montpellier.

Depuis 27 ans, la journée mondiale du diabète, permet de sensibiliser la population à cette maladie. Une maladie chronique qui touche plus de 3,7 millions de personnes en France dont 1 million qui ignorent être atteints. Dans la région, l'association des Képis Pescalunes proposent un calendrier des "Miss et Sportifs du Sud". Tous les bénéfices sont reversés au profit de la recherche sur le diabète chez l'enfant. Vous pouvez commander votre calendrier en envoyant un mail à l'adresse suivante : contact@kepispescalunes.com.

 

Le diabète, qu'est ce que c'est ?

Lorsque l’on mange, le taux de sucre augmente dans le sang. Le pancréas détecte alors l’augmentation de la glycémie. Le pancréas sécrète alors de l’insuline qui permet au glucose de pénétrer dans les cellules de l’organisme. Si ce mécanisme est déficient, on peut alors parler de diabète.

Il existe plusieurs formes de diabète, certaines plus contraignantes d'autres et qui obligent parfois le diabétique à surveiller en permanance son taux de glycémie et son niveau de sucre dans le sang. Les deux diabètes les plus fréquents sont les suivants :

  • Le diabète de type 1 touche environ 10% des cas. Il est également appelé diabète sucré ou diabète maigre. Il apparaît de manière brutale chez l'enfant. Il est caractérisé par une production insuffisante d'insuline, une hormone sécrétée par le pancréas.
     
  • Le diabète de type 2 touche, quant à lui, 90 % des cas. Il est également appelé diabète gras. Il correspond à une hausse prolongée du taux de sucre dans le sang. Il est souvent associé à l'obésité et aux modes de vie (mauvaise alimentation, déséquilibre, sédentarité,...).

  

À Montpellier, l'idée d'un pancréas artificiel

Le Professeur Éric Renard dirige depuis plus de 8 ans le service Endocrinologie-Diabétologie de l'Hôpital Lapeyronie de Montpellier. Il est mondialement reconnu dans le développement de nouvelles thérapies pour les diabètes. Il a notamment coordoné plusieurs essais cliniques de pancréas artificiel : "un programme informatique sophistiqué qui prend la forme d'une application smartphone ou tablette. C'est le smartphone qui calcule les doses d'insuline à délivrer et qui commande directement la pompe, sans intervention du patient".

En 2015, l'équipe du Pr Renard a fait tester la machine à des patients, directement chez eux, pendant deux mois. Le pancréas artificiel était mis en marche uniquement le soir, avant le dîner, et durant toute la nuit. Pour le Professeur Renard, "les résultats étaient très encourageants, cette utilisation a permis de réduire significativement l'hypoglycémie pendant la nuit".

 

 

Le professeur Renard, invité d'RTS

Le professeur Éric Renard était sur RTS, invité d'Éric dans "On est pas bien là ?". Éric Renard, chef du service Endocrinologie-Diabétologie du CHU de Montpellier :

 

Professeur Éric Renard