Actualités régionales

Gard : le plus grand mur à abeille de France est à Montfrin

18 septembre 2020 à 08h40 Par Corentin Aubry
Tous les vendredis à 8H30, retrouvez une idée de sortie insolite dans la région avec Corentin.
Crédit photo : Illustration

Entre Rhône et Gardon, Montfrin abrite une curiosité qui mérite le coup d’oeil : un apié creusé directement dans la roche. Un site à découvrir à l’occasion d’une balade.

76 niches creusées dans le front d’une carrière

Il fait partie des incontournables du village : le site de la baume, un ancien ruché vraisemblablement d’origine templière, fascine les visiteurs. Sur place, on y découvre deux habitations troglodytes, c’est-à-dire directement creusées dans une carrière de calcaire. Elles abritaient probablement les apiculteurs de l’époque. On y trouve aussi une tour, en ruine, construite sur la partie supérieure. L’originalité de ce site vient surtout des trous creusés directement dans la pierre. Autrefois, l’apié était destiné à recevoir des ruches et leur implantation n’était pas choisie au hasard : pour prospérer, les abeilles préfèrent des conditions ombragées, à l’abri des vents dominants.
Aujourd’hui, le site attire les familles, qui profitent de cet espace aménagé pour faire un picnic. Tables, bancs, et point d’eau potable sont à disposition des visiteurs.

Une randonnée à proximité du pont du Gard

Le site de la baume se situe sur une boucle d’un chemin de randonnée et permet de visiter deux villages aux riches patrimoines: Théziers et Montfrin. Théziers est notamment connu pour son église, et Montfrin pour son château, classés tous deux monument historique. Si vous décidez de faire l’intégralité du parcours, il faut environ 4 h pour faire la randonnée à pied. Par beau temps, le panorama est saisissant, avec le mont Ventoux et les alpilles à l’horizon. Le lieu est accessible, proche de l’A9, à moins de 20 minutes de Nîmes et Avignon. Une ballade qui peut aussi se faire en complément de votre visite du pont du gard, situé à seulement quelques kilomètres.