Actualités régionales

Gilets jaunes, transition écologique : ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron

28 novembre 2018 à 11h03 Par Léo Fichou
"Changeons ensemble", le discours d'Emmanuel Macron.
Crédit photo : DR

Lors de son discours, Emmanuel Macron a assuré comprendre la colère des gilets jaunes. Il a annoncé sa stratégie énergétique pour les années à venir. Mais son discours n'a pas convaincu les gilets jaunes qui continuent d'être mobilisés partout en France.

Hier, mardi 27 novembre, Emmanuel Macron a présenté sa stratégie énergétique pour les prochaines années. Un discours pendant lequel le président de la République a affirmé avoir "compris la colère des gilets jaunes". Il a dit vouloir assurer la transition énergétique tout en soulageant le portefeuille des ménages. Emmanuel Macron a démarré son discours en dénonçant les dérapages constatés depuis plusieurs jours en marge des mobilisations. "Je ne confonds pas ces actes inacceptables avec la manifestation sur lesquels ils sont greffés". 

 

Ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron

  • La prime à la conversion sera renforcée.
  • La fiscalité sur les carburants va s'adapter aux fluctuations des prix.
  • Les centrales à charbons seront fermées d'ici 2022.
  • 7 à 8 milliards d'€ investis dans les énergies renouvelables : d'ici 2030, il y aura trois fois plus de parcs éoliens terrestres et cinq fois plus de panneaux photovoltaïques.
  • La part du nucléaire sera ramenée à 50% en 2035. 14 réacteurs seront arrêtés d'ici 2030.
  • Une "concertation de terrain" sera lancée sur la transition écologique.

 

76% des français "pas convaincus" par le discours d'Emmanuel Macron

D'après un sondage de l'institut OpinionWay, 76% des personnes sondées estiment que les annonces du chef de l'État ne suffisent pas à mettre fin à la grogne née de la hausse du prix des carburants. Toujours selon l'étude, 66% des personnes interrogées soutiennent le mouvement et la mobilisation des gilets jaunes. Un discours qui n'a pas convaincu, non plus, Christian Dupont, chef de file des gilets jaunes autour du Bassin de Thau.

 

Christian Dupont

 

La mobilisation des gilets jaunes perdure malgré tout. D'après le ministère de l'Intérieur, 12 000 personnes sur près de 500 points d'actions ont été recensés hier à 17h. À titre de comparaison, il étaient environ 16 000 gilets jaunes sur 800 points d'actions lundi à la même heure.