Revue de presse

La revue de presse du jeudi 27 juin

27 juin 2019 à 09h30 Par Laurent Aubry
La canicule et des records absolus de chaleur risquent bien de tomber. Les Finances publiques se réorganisent. Les syndicats s'inquiètent, la direction rassure. La rentrée pour les footballeurs. Et Emmanuel Macron accorde son soutien à Escale à Sète...

44,1

Le chiffre est en une de Midi Libre ce matin. 44,1 degrés le record absolu de chaleur jamais enregistré en France, lors de la canicule de 2003, c'était dans le Gard à Saint-Christol-lès-Alès et à Conqueyrac. Un record qui devrait être battu probablement dès demain. Et les records locaux devraient aussi tomber à peu près partout.  

Les syndicats des impôts sont inquiets

L’Indépendant édition Narbonne revient sur la réorganisation de l’administration des Finances publiques dans l’Aude. Toutes les trésoreries auront disparu d’ici 2022 sauf à Narbonne, Carcassonne et Limoux. Les syndicats parlent de destruction. Le directeur départemental indique au contraire que les finances publiques seront présentes dans 28 communes contre 21 actuellement, via le développement des points d’accueil de proximité.

Vaucluse Matin « avec les sauveteurs de l’extrême »

Un dossier à lire dans le quotidien qui a accompagné les pompiers spécialisés dans les interventions périlleuses.

Les footballeurs de retour de vacances

Hier, les joueurs de l'AS Béziers ont repris le chemin de l'entraînement. Ceux du Nîmes olympique aussi. Objectif Gard était sur place. Les Crocos ont subi des tests médicaux avant de se lancer dans la préparation de leur prochaine saison en Ligue 1. Au lendemain de l’annonce du rachat du stade des Costières par le président du Nîmes olympique, Rani Assaf. A Montpellier, la reprise c'est lundi.

Un soutien prestigieux pour Escale à Sète.

C’est tout simplement Emmanuel Macron qui a accordé son haut patronage pour la fête des traditions maritimes. A lire dans l'édition sétoise de Midi Libre. Les organisateurs avaient fait la demande à l'Elysée chaque année précédant l’événement. Sans succès. Réponse positive cette fois. Ce soutien va permettre de faciliter la venue des grands navires d’Etat. Le quotidien évoque le trois-mâts colombien "Gloria" que les organisateurs aimeraient bien accueillir l’an prochain à Sète. Le courrier du président de la République pourrait accélérer les choses.