Actualités régionales

Le "Karnaval des gueux" rassemble 600 carnavaliers à Montpellier

06 mars 2019 à 15h00 Par Romain Sost
Quelques Karnavaliers au début du "karnaval des gueux"
Crédit photo : Romain Sost

Ce mardi 5 mars, le "Karnaval des gueux" a défilé dans les rues de Montpellier malgré les arrêtés municipaux et préfectoraux interdisant sa tenue. Quelques 600 fêtards ont déambulé depuis la place du Peyrou à 20h jusqu'à la place Carnot à 22h30. Ils n'ont pas pu pénétrer dans le cœur historique, contenus par les forces de l'ordre qui ont interpellé sept personnes en fin de soirée.

Un Carnaval qui perdure malgré les interdictions

Le Karnaval a réuni de nombreux gueux ce mardi soir. Ils étaient environ 600 à s'être déguisés et donnés rendez-vous place du Peyrou malgré les interdictions du maire de Montpellier et du préfet de l'Hérault. Les forces de l'ordre étaient prévues en conséquence avec une dizaine de camions de CRS, dont un avec un canon à eau pour empêcher les "Karnavaliers" de pénétrer dans l'Écusson. Le départ du cortège a été donné vers 20h.

Des karnavaliers motivés par ces interdictions

Parmi la foule des fêtards, Maxime est venu déguisé comme depuis de très nombreuses années. Il arbore fièrement un gilet jaune et une étoile sur l'oeil gauche. Cette interdiction pour lui, c'est une incitation à venir.

Écouter le podcast

C'est aussi les cas de Charles et Martin qui sont venus par provocation "Nous ne sommes pas des casseurs mais on comprend s'il y a de la casse. C'est que certains ressentent de l'injustice dans cette société".

Les policiers étaient bien présentes pour encadrer la troupe festive pendant qu'ils descendaient de la place du Peyrou vers le Corum via la ligne de tramway qui passe par l'arrêt Louis Blanc.

Fin des festivités place Carnot

Dès 22h30 le cortège a été arrêté place Carnot par les policiers qui devaient les empêcher d'atteindre le centre-ville. Quelques grenades lacrymogènes ont été lancées afin de disperser les "karnavaliers". 7 personnes ont été interpellées.

Photos