Actualités régionales

Mort de Jacques Chirac : les hommages se multiplient en Occitanie

27 septembre 2019 à 11h14 Par Loris Galofaro
Jacques Chirac, décédé hier à 86 ans.
Crédit photo : DR

Aucune apparition publique depuis cinq ans, l'ancien président de la République s'est éteint à son domicile parisien jeudi matin. Très vite, les réactions ne se sont pas faites attendre, en France mais aussi en région.

Le monde rend hommage à "un humaniste"

Cela faisait des années que son état de santé se dégradait. hiermatin, le président de la République de 1995 à 2007 est mort chez lui à Paris, a annoncé son gendre Frédéric Salat-Baroux. L'ancien premier ministre, puis maire de Paris, bénéficiait d'une popularité certaine auprès des Français. Et dans la région, vous êtes nombreux à lui rendre hommage, au micro d'RTS :

Hommages 1

Hommages 2

Côté politique, Carole Delga salue "une figure emblématique de la vie politique française"… la Présidente de la région Occitanie voyait en l’ancien président quelqu’un qui "aimait la France et ses territoires".

Philippe Saurel garde "un souvenir ému de cet homme politique exceptionnel". Le maire de Montpellier et président de la métropole retiendra "ses prises de position décisives" comme par exemple le refus d’aller faire la guerre en Irak.

Côté nîmois, Jean-Paul Fournier, en local, Jean-Paul Fournier se dit profondément attristé… pour le maire de Nîmes, "c’était un humaniste dans l’âme, un homme politique comme il n’en existe plus". Il se souvient avoir été soutenu par celui qui était président de la République en 2001, lors d’une campagne électorale.

"Grande émotion" pour François Commeinhes. Le maire de Sète et président de l’agglo évoque une "immense figure politique gaulliste qui a marqué de son empreinte la 5e République". Comme beaucoup, il avait été marqué par "son humanité et son charisme".

Un parcours de tous les bords

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la carrière politique de Jacques Chirac commence au Parti Communiste Français, qu'il quitte aussitôt reprochant le sectarisme de ses camarades. Fraîchement diplômé de l'ENA, il devient au début des années 60 chargé de mission au cabinet du premier ministre Pompidou. C'est en 1974 qu'il est devenu Premier Ministre sous Giscard, après avoir été Ministre de l'Agriculture et du Développement Rural. Poste duquel il démissionne deux ans après, pour fonder son parti politique, le Rassemblement Pour la République (RPR). Après deux tentatives ratées face à Mitterrand en 1981 et 1988, il remporte l'élection présidentielle de 1995 et devient le 22ème Président de la République, jusqu'en 2007.

Jacques Chirac sera inhumé au cimetière du Montparnasse à Paris auprès de sa fille Laurence, annonce de sa famille à l'AFP. Un hommage populaire est également prévu dimanche aux Invalides a confirmé ce matin la présidence de la République. Et puis lundi, c'est une journée de deuil qui sera célébrée partout en France à la mémoire de l'ancien président décédé hier à l'âge de 86 ans.