Occitanie : un revenu écologique jeune pour les moins de 25 ans

Pour accompagner les jeunes vers les métiers verts et l’économie décarbonée, la région Occitanie va expérimenter un revenu pour les moins de 25 ans, qui prennent la décision de s’engager dans des projets professionnels à impact positif pour la transition écologique.

8 novembre 2021 à 6h31 par Corentin Aubry

Métiers verts
Métiers verts
Crédit: Binyamin Mellish - Pexels

La transition écologique, près d’un million d’emplois prochainement créés en France

 

À l’heure où les états négocient autour des enjeux climatiques à la COP 26, les élus de la région Occitanie travaillent eux aussi à des solutions pour amorcer la transition écologique, une thématique de plus en plus centrale au sein des politiques publiques. Parmi elles, la région Occitanie qui va expérimenter un revenu à destination des jeunes qui souhaiteraient s’engager dans des métiers verts. 1500 jeunes des filières du BTP et de l’agriculture sont concernés par cette première phase. « Cette mesure devrait permettre d’inciter et d’encourager les jeunes à s’inscrire dans un parcours de formation les conduisant vers un métier d’avenir. Le revenu écologique jeune assurera également un accompagnement dans les projets de création d’entreprise ou d’activité ayant un impact positif sur le plan environnemental et social » indique la région Occitanie sur son site internet.

 

Une mise en place en cinq étapes

 

Côté calendrier, la mise en place du Revenu Écologique Jeune se fera en plusieurs étapes, pour garantir un accès simple à l’information et une compréhension du dispositif. « Dès cette année, une étude et une concertation seront lancées, en lien avec l’ensemble des acteurs qui agissent aux côtés des jeunes et des acteurs du territoire régional. L’objectif : faire le point sur les aides à destination des jeunes de moins de 25 ans pour proposer un dispositif complémentaire. Les résultats de l’étude définiront les publics prioritaires, les modalités d’accès et les montants alloués lors de l’expérimentation ». Carole Delga, la présidente de la région, assure que « ce dispositif s’appuie sur le constat que la transition écologique est indissociable d’une économie soutenable, d’un entrepreneuriat à impact positif ouvrant vers une insertion et des parcours professionnels durable, et luttant ainsi contre la précarité des jeunes ». En parallèle, pour développer les filières des métiers verts, la région Occitanie « fera appel à la Cité de l’Économie et des Métiers de Demain, à Montpellier. Son rôle sera, entre autres, d’identifier les nouveaux métiers et les nouvelles compétences liés à la décarbonation de l’industrie des transports, de l’habitat et de l’agriculture, et des filières hydrogène vert en Occitanie ».