Pass sanitaire : la crainte de Jacques Mestre, le président de l'UMIH 34

Invité de la matinale d'RTS ce mardi, le président des restaurateurs héraultais s'est exprimé sur la validation du pass sanitaire, y compris pour les terrasses des bars et des restaurants.

27 juillet 2021 à 11h10 par Loris

Une terrasse, à Montpellier
Une terrasse, à Montpellier
Crédit: DR

Vous le savez, le pass sanitaire sera finalement obligatoire pour les clients des terrasses des cafés et des restaurants. Pourtant, les professionnels se sont mobilisés ces derniers jours pour que la mesure ne soit appliquée qu'à l'intérieur des établissements. Alors forcément, dans un contexte économique très difficile, certains d'entre eux (et ils sont nombreux) estiment que cette nouvelle restriction sera très difficile à faire appliquer au 1er août. Comment contrôler des clients qui sont déjà, pour un grand nombre, réticents à respecter les règles sanitaires en vigueur ? La tâche s'annonce fastidieuse pour les milliers de restaurateurs de la région Occitanie.

Une brasserie nîmoise invite Emmanuel Macron

Et même si les restaurateurs n'auront pas à contrôler l'identité de leurs clients, la tâche s'annonce fastidieuse et périlleuse pour les milliers de professionnels de la région Occitanie. Dans le flou total, les patrons d'une brasserie nîmoise ont écrit au Président de la République. Ils souhaitent qu'Emmanuel Macron se rende compte par lui même de la réalité du terrain et l'ont invité à passer dans leur commerce pour s'expliquer avec les clients. Dans l’Hérault, le président de l’UMIH Jacques Mestre parle lui aussi d’un défi impossible à surmonter dans beaucoup de cas.

Les difficultés liées au pass sanitaire
Coup de gueule