Environnement : les astuces pour un pique-nique zéro déchet

C’est la saison ! Il fait chaud, les restrictions sanitaires le permettent, on peut enfin se retrouver en famille ou entre amis autour d’un pique-nique, à la plage, en bord de rivière, ou en pleine nature par exemple. Mais, le pique-nique est souvent synonyme de pollution, à travers notamment les déchets qu’il génère. Pourtant, vous allez voir qu’il est assez simple de diminuer son empreinte lors de ces moments conviviaux.

11 juin 2021 à 14h46 par Corentin Aubry

pique-nique
Tous les lundis à 8h30 dans "Bonjour le Sud", retrouvez la chronique environnement de Corentin.
Crédit: Illustration Pixabay

Stop aux emballages

Pour inviter l’écologie lors de votre prochain pique-nique, la première règle à avoir en tête est de réduire au maximum les emballages, quels qu'ils soient. On peut, par exemple, pour se désaltérer, remplacer les bouteilles en plastique par les gourdes et mettre le café dans un thermos. Pour la vaisselle, même si les assiettes, verres et couverts jetables sont pratiques, elles sont grandes émettrices en déchets. Préférez donc ramener votre vaisselle que vous laverez à votre retour. Si vous êtes nombreux, et ne pas vous retrouver à devoir tout laver, n’hésitez pas à demander à ceux qui le peuvent de ramener, eux aussi, leurs assiettes et leurs couverts : ce sera toujours ça de moins à frotter. Enfin, pour les serviettes, préférez vos propres serviettes de table en tissu, ce qui vous permettra de moins utiliser de serviettes jetables, et donc de moins jeter de papier.


Le zéro déchet passe aussi par le choix du pique-nique

On peut aussi profiter de ce moment pour faire sa propre cuisine et ainsi réduire la quantité d’emballages alimentaires. L’idée est de privilégier tout ce qui peut se transporter et se manger facilement, par exemple les sandwichs, tartes, quiches, gâteaux et les fruits et légumes de saison, bruts ou en salade. Il est aussi important d’estimer la bonne quantité et éviter le gaspillage alimentaire, car souvent, la nourriture emmenée en pique nique, ne se conserve pas après plusieurs heures passées en pleine chaleur.


On ramène tout à la maison

Pour que l’endroit que vous avez choisi, surement pour sa beauté, reste agréable et propre, prenez un sac avec vous et rapportez absolument tout ce qui ne doit par rester abandonné en pleine nature : les quelques déchets que vous aurez générés bien-sûr, mais aussi les petits détritus qui auraient été laissés (espérons-le par oubli) par d’autres personnes avant votre arrivée. À savoir, les déchets organiques, comme les peaux de banane et les trognons de pommes ne se jettent pas non plus dans la nature. Bios ou pas, la décomposition de certains fruits et légumes peut prendre plusieurs mois. Pour certains d’entre eux, ils représentent même un danger pour les écosystèmes, dont les animaux. L’idéal étant de les ramener, et les mettre directement au compost, ou dans la poubelle adaptée.









Corrigé avec https://www.corrector.co/fr/