Grand Narbonne : Trois capteurs pour détecter et mesurer les pollens

26 mars 2024 à 8h41 par Corentin Aubry

La communauté d’agglomération annonce la poursuite de cette expérimentation, mise en place il y a deux ans. Elle permet d’informer en temps réel les habitants du territoire sur les pics de pollens, et ainsi de limiter les crises d’allergies au quotidien.

Allergies aux pollens

Des détecteurs à Coursan, Narbonne et Port-la-Nouvelle

 

Pour informer les habitants du territoire du Grand Narbonne sur les pics de pollen, la communauté d’agglomération a installé il y a deux ans trois capteurs à Coursan, Narbonne et Port-la-Nouvelle, qui permettent d’apporter une information fiable aux personnes souffrant d’allergies. La technologie, proposée par la société Lify Air, analyse l’air ambiant et informe sur le niveau de présence dans l’air de la trentaine de pollens les plus allergisants (bouleau, graminées, cyprès, herbacées, noisetier, ambroisies, etc.).. Accessible à tous, l’application mobile Live Pollen permet de consulter gratuitement l’ensemble des données . Une solution pratique à portée de main pour que les personnes allergiques puissent prendre leur traitement de manière adéquat, ou de limiter leur exposition au moment des pics.

 

Les allergies grimpent en flèche

 

Un outil d’autant plus précieux que les allergies au pollen touchent actuellement 30 % de la population française, cette part pourrait atteindre les 50 % dès 2050. En cause, le dérèglement climatique, qui a aussi tendance à rallonger la durée des saisons allergènes, comme l’année dernière où elle a duré de février à octobre. En ce début de 2024, la saison a également commencé très tôt, conséquence de l’hiver très doux que nous avons connu. Actuellement, selon les capteurs narbonnais, le risque allergique est fort pour les cupressacées (cyprès essentiellement), les platanes et les peupliers.

Découvrez nos produits éco-responsable