Actualités régionales

Coronavirus : sale temps pour les restaurateurs

14 octobre 2020 à 12h13 Par Loris Galofaro
Les Grands Buffets à Narbonne ont rouvert le 1er octobre.
Crédit photo : Grands Buffets

Depuis le début de la crise sanitaire, le secteur de la restauration va mal. Entre fermetures et mesures de plus en plus strictes, certains envisagent le pire. Entretien avec Louis Privat, des Grands Buffets à Narbonne. Le restaurant a pu rouvrir début octobre.

C’est la semaine du goût en ce moment. Pour beaucoup de restaurateurs, elle a un goût un peu amer, en cette période de pandémie. Ce matin, direction Narbonne où les grands Buffets ont rouvert leurs portes le 1er octobre. Le restaurant qui avant la pandémie accueillait 1.000 clients en moyenne chaque jour est resté fermé 6 mois le temps de mettre en place une nouvelle organisation. Avec des protocoles ultra-stricts. Une cellule de décontamination à l’entrée de l’établissement, des cartes désinfectées et d’autres mesures qui pourraient être généralisées sans trop de difficulté selon Louis Privat, le patron-fondateur des Grands Buffets. Il dit également avoir été choqué par la fermeture des restaurants à Marseille. Une mesure qu’on aurait pu éviter avec des contrôles plus fréquents assortis éventuellement de sanctions pour ceux qui ne les respectent pas.