Actualités RTS

Environnement : nos astuces pour une cuisine écologique et économique

23 novembre 2020 à 08h35 Par Corentin Aubry
Tous les lundis à 8H30, retrouvez une chronique dédiée à l'environnement et à l'écologie avec Corentin.
Crédit photo : Illustration

La cuisine est un espace où les marges de manœuvres pour faire des éco-gestes sont larges : si être écolo en cuisine passe par la consommation de produits locaux et de saison, cela passe aussi par l’adoption de quelques habitudes, à la portée de tous.

Bien utiliser son four, ce gourmand en énergie

Pour diminuer son empreinte écologique, il faut commencer par perdre certaines habitudes qui semblent anodines : par curiosité, il nous est tous arrivé d’ouvrir le four pour admirer notre gratin préféré, et voir s'il est bien cuit ou gratiné. Seulement, une grande partie de la chaleur emmagasinée s’échappe en l’espace de quelques secondes, ce qui va pousser le four à se remettre à température à chaque fois : la perte de chaleur, et donc d’énergie est donc considérable. La meilleure solution est de regarder sa préparation à travers la petite vitre, et si ce n’est pas le cas, de se renseigner sur le temps de cuisson avant d’enfourner le plat, pour éviter les mauvaises surprises.
Toujours concernant le four, excepté pour certaines préparations boulangères et pâtissières, sachez que le préchauffage est très souvent inutile : n’hésitez pas à mettre votre plat au moment où vous allumez votre four. 
Autre moyen de faire des économies d’énergie, vous pouvez aussi bien souvent éteindre votre four quelques minutes avant la fin de la cuisson : la chaleur finira tranquillement de cuire votre préparation.
Enfin, si vous avez un four à chaleur tournante, n’hésitez pas à faire cuire plusieurs plats en même temps, ce type de cuisson permet aux odeurs et aux saveurs de moins se mélanger.

Les éco-gestes passent aussi par la bonne utilisation des plaques de cuisson

Selon l’ADEME, l’agence pour la transition écologique, les plaques à inductions permettent une économie d'énergie moyenne de 20 % par rapport aux plaques vitrocéramiques, et 25 % par rapport aux plaques classiques. En effet, la chaleur est beaucoup plus rapide à arriver, les économies sont donc conséquentes, surtout sur les cuissons courtes.
Pour une utilisation optimale, adaptez votre batterie de cuisine à la taille de vos zones de cuisson : si vos casseroles sont trop petites, une partie de la zone chauffe dans le vide, ce qui engendre une perte d'énergie directe.
Aussi, prenez l’habitude de couvrir vos casseroles : le simple fait de mettre un couvercle représente environ 10 % d’économie d'énergie. Enfin, si vous disposez d’un autocuiseur, utilisez-le : la vapeur d’eau permet de réduire par deux son énergie, par rapport à une casserole, même couverte.

}) });