Actualités régionales

Prélèvement à la source : le premier bilan

11 janvier 2019 à 16h15 Par Léo Fichou
Le prélèvement à la source est entré en vigueur le 1er janvier.
Crédit photo : DR

Le coup d'envoi du prélèvement à la source a été donné le 1er janvier. Et après une semaine, le ministère de l'Action et des Comptes Publics a fait le bilan. Gérald Darmanin s'est félicité d'une semaine "sans bug". Une mise en place bien encadrée sur internet, aux guichets et par téléphone.

La réforme du prélèvement a officiellement démarré le 1er janvier. Le ministère de l'Action et des Comptes Publics a fait un premier bilan, après la semaine de lancement (du 2 au 8 janvier). En plus de l'accueil aux guichets des centres de Finances publiques, le gouvernement avait mis en place un numéro d'appel gratuit et ouvert un service spécial sur le site internet des impôts. 

 

Par téléphone

Le numéro d'appel spécial prélèvement à la source, mis en place par le gouvernement, est gratuit. Depuis le 2 janvier, les appels ont été nombreux : 818 050 appels. 252 416 demandes ont immédiatement été satisfaites via le serveur vocal interactif. Le taux de satisfaction des usagers sur leurs échanges téléphoniques est de 77,7 %.

 

Sur internet

Comme d'habitude, il est possible de se rendre sur le site impots.gouv.fr pour mieux comprendre le prélèvement à la source ou pour modifier ses informations personnelles concernant la réforme. Un onglet "Gérer mon prélèvement à la source" a été créé sur la page d'accueil du site et 1 509 569 connexions ont été recensées sur cet onglet. 84,52 % des opérations sur cet onglet (déclaration de naissance, demande relatives aux acomptes, demande de modulation,...) ont été réalisées par le contribuable lui-même. 

 

Aux guichets

Dernière solution pour obtenir des renseignements sur le prélèvement à la source, se rendre dans les centres des Finances publiques. Depuis le 2 janvier, 352 578 personnes ont mis les pieds dans un des nombreux centres.

 

------------------------

 

Prochaine échéance : le 15 janvier

8,8 millions de foyers vont bénéficier, au 15 janvier, d'une avance de réductions et crédits d'impôt. Une avance qui s'élève en moyenne à 627 euros par personne pour un montant total de 5,5 milliards d'euros. Ces avances seront faites sous la forme d'un virement. Sauf pour les 345 000 personnes qui n'ont pas donné leurs coordonnées bancaires en 2018 et qui recevront le versement par lettre-chèque d'ici la fin du mois de janvier. 

 

Les premiers acomptes seront également prélevés le 15 janvier. Ce sont les acomptes sur les revenus non salariés, les revenus fonciers, les pensions alimentaires, les rentes viagières ou encore les revenus de source étrangère. 5 millions de foyers fiscaux seront prélevés le 15 janvier pour un montant total d'1,9 milliard d'euros.

 

Retrouvez le communiqué complet du Ministère de l'Action et des Comptes Publics en cliquant ici !