Actualités régionales

Retour des vacances cet été, 18 milliards d'Euros, bars et restaurants pour le 2 Juin … ce qu’il faut retenir des annonces sur le tourisme

14 mai 2020 à 18h43 Par Alexis Vivier
Des vacances cet été et 18 milliards d'Euros d'aides annoncées pour les professionnels du tourisme.
Crédit photo : Illustration Pixabay

Le premier ministre Edouard Philippe a présenté à l’issue de la réunion interministérielle, le grand plan de relance, de reprise et de soutien du tourisme en France. Retour sur cette journée très attendue pour les professionnels de la région.

A l’issue de la réunion, les membres du gouvernement ont présenté par la voix de leur chef de file, les mesures pour le tourisme. Edouard Philippe a affiché une position claire : " sauver le tourisme est une priorité nationale … Le gouvernement ne veut pas laisser sinistré un secteur qui représente près de 8% de notre richesse".

Nous pourrons partir en vacances cet été

C’est donc l’une des annonces qui va redonner le sourire à beaucoup de français. Oui, il y aura bien des vacances cet été. Une annonce bien sûr sous condition de l’évolution sanitaire. Autrement dit, si le pays se subit pas de seconde vague épidémique trop lourde et n’est pas contraint à un « reconfinement ». Le gouvernement se laisse aussi la possibilité de faire des exceptions locales, avec des mesures plus strictes en fonction de la situation de chaque département.  

  

Réouverture des bars, cafés et restaurants

La date de réouverture des cafés-restaurants sera, elle, fixée dans la semaine du 25 mai. Une réouverture le 2 juin pourra être envisagée dans les départements verts selon les mots du premier ministre. Des reprises d’activité accordées en fonction de l’évolution de l’épidémie du pays. Deux grandes conditions : que les chiffre de l’épidémie ne se dégrade pas et que les mesures sanitaires recommandées soient parfaitement respectées.

Quel soutien aux entreprises du tourisme ?

Un vaste plan de sauvetage et de relance pour le secteur a été présenté. Un « PlanTourisme » d’un total de 18 milliards d’euros selon les chiffres du gouvernement. Plusieurs volets sont à retenir :

 

  • Les entreprises du tourisme pourront continuer de recourir au chômage partiel dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui, au moins jusqu’à fin septembre 2020. Au-delà, le chômage partiel leur restera ouvert si leur activité reprend trop lentement.

  • Allègement de charges, baisse de cotisations, reports d'échéances par les banques

  • doublement du plafond d'utilisation des tickets-restaurants passant de 19 à 38 euros

  • Un prêt garanti État saison sera mis en place pour le secteur de l'hôtellerie-restauration-tourisme

  • le fonds de solidarité se prolongera jusqu'à la fin 2020 et sera élargi pour les entreprises du secteur

Retrouvez la conférence de presse dans son integralité